AlimentsNutritionSlider

Une alimentation équilibrée pourrait réduire les symptômes de dépression

Des chercheurs britanniques ont montré qu’en améliorant son alimentation on pouvait atténuer les symptômes de dépression.

Cette méta-analyse, menée par des chercheurs de l’Université de Manchester, a pris en compte 16 essais cliniques aléatoires comprenant 45.826 participants en vue de rechercher une association entre l’amélioration de l’alimentation et un effet sur les symptômes de dépression et d’anxiété.

Leurs résultats, parus dans la revue Psychosomatic Medicine, ont montré que tous les types d’améliorations diététiques (notamment celles visant à perdre du poids, réduire les graisses et augmenter les nutriments) avaient un effet positif sur la dépression.

De plus, lorsque les améliorations diététiques étaient combinées à de l’exercice physique, les effets positifs étaient encore renforcés.

En revanche, les scientifiques n’ont pas pu déterminer un lien clair entre alimentation et anxiété, bien qu’ils aient trouvé que les participantes (féminines) qui mangeaient mieux notaient des améliorations à la fois de leurs symptômes de dépression et d’anxiété.

“Il n’avait pas été totalement prouvé jusqu’à ce jour que l’alimentation pouvait produire des effets sur l’humeur et le bien-être mental”, a noté l’auteur Dr. Joseph Firth. “Mais notre récente méta-analyse vient de le faire, en montrant qu’une alimentation plus saine peut doper l’humeur. On ne note cependant pas d’effets clairs sur l’anxiété.”

Le Dr Firth précise qu’adopter une alimentation très spécifique n’est peut-être pas nécessaire, “des changements simples sont autant bénéfiques à la santé mentale. En particulier lorsqu’on consomme des repas riches en nutriments, en fibres et en légumes, tout en réduisant les fast-foods et les sucres raffinés (…)”

L’auteur a cependant noté qu’il n’arrivait pas a expliquer pourquoi leurs résultats montraient des bienfaits plus importants sur la santé des femmes, et que de plus amples recherches étaient nécessaires sur ce sujet.

Une précédente étude britannique, émanant de l’Université de Leeds, avait montré qu’en mangeant plus de fruits et légumes, on pouvait ainsi augmenter son bien-être mental. Après avoir pris en compte des données émanant de 40.000 participants, les chercheurs avaient trouvé qu’augmenter d’une portion par jour ses apports en fruits et légumes produisait des effets équivalant à plusieurs séances de marche à pieds par mois.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Close