AlimentsNutritionSlider

Un apport riche en vitamine D améliore le quotidien des enfants asthmatiques

Un apport régulier en vitamine D permet de protéger la respiration des enfants asthmatiques exposés à une forte pollution de l’air intérieur, révèle une nouvelle étude.

Publiée dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology et réalisée par l’école de médecine de l’université Johns-Hopkins (Baltimore, Etats-Unis), l’étude a observé 120 enfants âgés de 5 à 12 ans diagnostiqués asthmatiques. Un tiers des participants étaient obèses.

“L’asthme est une maladie liée au système immunitaire. Nous savions, grâce à des recherches scientifiques antérieures, que la vitamine D est une molécule qui peut agir comme antioxydant sur l’asthme”, explique Sonali Bose, autrice principale de l’étude et professeure assistante à l’université John-Hopkins.

Pour confirmer les bienfaits de la vitamine D sur les enfants souffrant d’asthme, les recherches ont porté sur trois critères : le niveau de pollution du domicile des participants, leur apport en vitamine D dans le sang et la sévérité de leurs symptômes.

Des effets plus prononcés chez les enfants obèses

Les enfants ont été examinés au début de l’étude, puis à trois reprises les neuf mois suivants. Les résultats montrent que des niveaux faibles en vitamine D dans le sang sont globalement associés à des difficultés respiratoires préoccupantes, accrues par une forte pollution de l’air intérieur.

A l’inverse, les enfants dont l’habitat est fortement pollué mais qui bénéficient d’un apport riche en vitamine D présentent de meilleures facultés respiratoires que les autres.

Ces effets sont particulièrement prononcés chez les enfants obèses. “Nos résultats prouvent que l’obésité est un facteur qui doit être pris en compte lorsqu’on évalue les risques d’un individu de développer de l’asthme”, souligne Sonali Bose.

Comment couvrir ses besoins en vitamine D ?

L’une des manières les plus efficaces d’augmenter son apport est de s’exposer à la lumière du soleil, qui enclenche la production de vitamine D dans la peau. Mais les conditions météorologiques et le rythme de vie ne le permettent pas toujours.

Pour une cure de vitamines D optimale, il est recommandé de privilégier les aliments qui en contiennent naturellement : les poissons gras, l’huile de foie de morue… mais aussi certains champignons et les produits laitiers.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Close