AlimentsNutritionSlider

Quoi manger pour protéger son cœur ?

Indispensable à la vie, la nourriture si elle est bien choisie peut aider à prévenir des maladies. C’est pour cette raison qu’il est primordial d’investir dans son capital-santé afin d’avoir de bonnes réserves pour un meilleur fonctionnement du corps et de l’esprit. La diététicienne Teenusha Soobrah fait découvrir les besoins nutritionnels pour avoir un cœur en bonne santé et pour mieux réguler les hormones.

Teenusha Soobrah, diététicienne.
Teenusha Soobrah, diététicienne.

• Le cœur

La première cause de mortalité dans le monde est due aux maladies cardio-vasculaires. Raison de plus pour apporter une attention spéciale à ce qu’on mange et surtout aux aliments qui peuvent protéger le cœur. « Pour prévenir ces maladies du cœur, plusieurs aliments sont à inclure dans les repas quotidiennement dont les bonnes graisses (oméga 3,6.9) tels que les noix (amandes et pistaches non salées entre autres), poissons gras (saumon, thon, sardines), avocats ou les graines comme le sésame et aussi le giraumon », explique la diététicienne Teenusha Soobrah.

Ainsi, il est conseillé de consommer 30 g de noix et de graines (une poignée) tous les jours pour diminuer la concentration de « mauvais » cholestérol dans le corps. Les fruits et les légumes sont aussi primordiaux afin d’aider le cœur à être en meilleure santé, car ils sont riches en antioxydants, particulièrement les fruits rouges tels que les fraises et les myrtilles. Il faut aussi privilégier les produits frais plutôt que ceux dans des boîtes de conserve et opter pour plus d’herbes aromatiques et d’épices dans les assiettes au lieu d’ajouter du sel.
Finalement, il est mieux de consommer des céréales non raffinées, telles que le riz brun et le pain complet qui sont riches en fibre. Privilégiez aussi les flocons d’avoine pendant le petit-déjeuner, car outre les fibres qu’ils contiennent, les flocons d’avoine améliorent aussi la flore intestinale qui aide à la prévention des maladies cardiovasculaires.

• Les hormones

Avoir un équilibre hormonal aide à mieux préserver son capital-santé. En effet, les hormones ont un rôle crucial et ont un contrôle sur l’humeur, la digestion, la libido et le métabolisme en général. Et contrairement à ce que l’on peut croire, ce n’est pas que les femmes qui produisent des hormones et sont affectées par des déséquilibres hormonaux.

Afin d’améliorer les symptômes, il faut consommer les aliments riches en phytoestrogène tels que le soya et les graines de lin. Afin de permettre une meilleure absorption, il est recommandé de les écraser. « Plusieurs aliments peuvent aider à réguler les hormones. Parmi les produits à consommer, il y a les bonnes graisses telles que les noix, les graines et le poisson gras qui régule la glycémie et améliore la résistance à l’insuline », ajoute-t-elle. Les épices telles que la cannelle sont aussi bénéfiques pour aider le bon fonctionnement des hormones.

L’une des sources de ce déséquilibre hormonal peut aussi être liée au stress, raison de plus de trouver des remèdes antistress. Dans ce cas, le ginseng et les tisanes en général peuvent aider. Parmi les légumes, on retrouve le brocoli, le chou frisé et le chou-fleur en combinaison avec le curcuma qui apportent aussi leurs contributions à la régularisation hormonale. Ceux ou celles qui souffrent d’un débalancement hormonal peuvent aussi se tourner vers l’ail qui sert à réduire l’inflammation.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page