CuisineNutritionSlider

Pains rassis à la maison ? 5 idées pour éviter le gaspillage alimentaire

Avec le confinement, nombreux sont ceux qui se sont mis aux fourneaux pour réaliser le pain fait-maison. Mais, si les restes sont de trop, voici quelques astuces pour ne rien gâcher.

Un crumble

crumble
Un crumble.

Pour faire croustiller un plat de fruits rouges, il n’y a rien de mieux qu’un lit de crumble. La recette est facile : c’est un tant pour tant de farine, de sucre, de beurre (bien froid) et de poudre d’amandes. Rien n’empêche de remplacer la moitié de cette dernière et celle de la farine par du pain rassis préalablement séché au four. On peut même zapper cette manipulation si le pain est très sec. Et si on a du pain aux céréales, aux noix, ou avec des inclusions de fruits secs, le crumble n’en sera que plus gourmand. On peut même varier les plaisirs en adaptant cette astuce avec de la brioche fatiguée.

De la chapelure

De la chapelure
De la chapelure.

On fait des économies sur les boîtes de chapelure en préparant sa propre “poudre”. Il suffit de sécher le pain détaillé en morceaux dans un four à 100°C. Ensuite, on le passe au mixeur pour obtenir des grains fins, à moins de préférer une granulométrie plus importante pour un usage en particulier. Et on peut même adapter cette idée à des restes de céréales ou de biscuits secs qui traînent dans le fond des placards. Le déconfinement n’est-il pas un moment opportun pour un grand ménage de printemps ?

Des tomates farcies

Vous êtes adeptes du pain de mie dans la farce à tomates farcies ? Et si vous troquiez votre ingrédient fétiche contre les restes de votre miche achetée quelques jours plus tôt chez votre boulanger ? Ne craignez pas qu’il soit trop sec, avec un peu du jus des tomates évidées la mie sera facilement attendrie et votre farce réussie.

Un pudding

Un pudding.
Un pudding.

C’est l’idée la plus évidente pour recycler du pain ou une brioche vieillie. On fait tremper le pain dans du lait. On ajoute des oeufs et du sucre pour obtenir une pâte de gâteaux. Reste à la personnaliser avec des raisins secs, du chocolat, ou des pistaches. La gourmandise de ce dessert (ou de ce goûter), c’est une mie humide bien fondante.

Du pain perdu

Pain perdu
Pain perdu.

Bien sûr, qui ne pensera pas à préparer un petit déjeuner dominical en trempant des tranches de pain rassis dans un mélange de sucre et d’oeuf, à faire revenir dans une poêle beurrée ? Le fameux “french toast” est une gourmandise à l’état pur lorsqu’on l’adapte à la brioche.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page