NutritionObésitéSlider

Obésité : l’âge et le sexe des parents pourraient influencer les risques de transmission chez les enfants

Une étude anglaise s’est intéressée aux potentielles associations entre les parents en situation de surpoids et d’obésité et les risques de transmission intergénérationnelle chez leurs progénitures. Selon les auteurs de ces travaux, cette transmission diffère selon le sexe des enfants, mais dépendrait également des influences maternelles ou paternelles.

Les enfants dont les parents présentent un excès de poids ont plus de risques de se retrouver dans la même situation. Cette conclusion provient d’une nouvelle anglaise réalisée par la City University of London, à paraître dans le Journal for Economics and Human Biology.

La recherche a été réalisée à partir des données d’une étude statistique sur la santé de 14 401 familles vivant en Angleterre, suivies entre 1995 et 2009. L’âge des enfants inclus dans l’étude (répartis en plusieurs groupes) allait de la naissance à 16 ans.

En se basant sur l’indice de masse corporelle, ainsi que sur de nombreux aspects liés à la vie quotidienne des parents (consommation de tabac et d’alcool, situation socio-économique, santé mentale etc), les auteurs de ces travaux en sont donc arrivés à la conclusion que les influences parentales pouvaient jouer un rôle important sur le poids des enfants. De surcroît, les risques pour les enfants de souffrir d’obésité seraient étroitement liés au sexe et à l’âge de l’enfant, avance l’étude.

Chez les garçons âgés de 5 ans ou moins, la probabilité d’être en surpoids est supérieure de 19,8 points de pourcentage lorsque les deux parents sont en surpoids et de 26,7 points lorsque les deux parents sont obèses. Quant aux enfants en âge d’aller à l’école, le risque semble plus élevé chez les filles que chez les garçons.

“Les filles en âge d’aller à l’école et dont la mère est en surpoids ou obèse possèdent une probabilité accrue de l’être également. Les adolescentes dont la mère est obèse courent également davantage de risques d’être en surpoids ou obèse”, explique l’étude.

L’écart d’âge entrerait également en compte

Concernant les raisons qui pourraient expliquer les facteurs de risques et d’influences parentales, les chercheurs à l’origine de l’étude mentionnent l’alimentation (notamment la consommation de fruits et de légumes) et l’activité physique : “Les enfants observent et calquent leur comportement en fonction de celui de leurs parents, en particulier pour la forme physique et la consommation alimentaire, qui sont à leur tour largement spécifiques au sexe”, expliquent les chercheurs.

Selon l’étude, la distance d’âge entre les parents et l’enfant (notamment la mère) pourrait également exercer une influence sur le poids de l’enfant : plus l’écart est grand, plus le risque de surcharge pondérale serait important, en particulier chez les filles.

“Nous constatons que les parents à faibles revenus courent davantage de risques de se retrouver en surpoids, de même que leurs enfants. Par conséquent, les interventions devraient se concentrer davantage sur les familles à faibles revenus afin d’être plus efficaces”, notent par ailleurs les auteurs de l’étude.

Selon des estimations de l’association internationale pour l’étude de l’obésité (IASO), le Royaume-Uni possède l’un des taux d’obésité et de surpoids chez les enfants âgés de 5 à 17 ans les plus élevés d’Europe.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page