CoronavirusMaladiesSlider

Vaccins anti-Covid : L’indécision inquiète selon l’Association for the protection of the environment and consumers (APEC)

Le président de l’Association for the protection of the environment and consumers (APEC), Suttyhudeo Tengur évoque son inquiétude face aux vaccins anti-covid. Voici le communiqué de presse émis par l’association hier,  le lundi 11 janvier 2021.

« Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal a tenu une conférence de presse en solo le vendredi 8 janvier pour donner une indication où en est le pays avec les vaccins contre le Coronavirus. Malheureusement, il n’a pu fournir aux Mauriciens les informations attendues. C’est-à-dire à quand les premiers vaccins seront à Maurice.  Deux informations sont sorties de cette conférence de presse. Il n’y aucune urgence à vacciner les Mauriciens car le pays est covid-free et l’autre qu’il y a un programme qui a été mis en place.

On se souvient qu’en novembre dernier à l’assemblée nationale, Kailesh Jagutpal n’était pas en mesure de fournir des informations précises aux Duval (Richard et Xavier-Luc) quand ils avaient réclamé des informations concernant l’acquisition des vaccins. Le ministre de la Santé s’était contenté de dire qu’aucun vaccin n’était encore accrédité par l’Organisation Mondiale de la Santé et de ce fait le ministère de la Santé ne pouvait passer aucune commande.  Et il n’avait pas donné des précisions concernant un accord avec Gavi Alliance pour l’obtention de 260, 000 doses de vaccin. Non plus, il n’avait pas précisé s’il fallait administrer deux doses ou non.

Une fois encore Kailesh Jagutpal a fait état de Covid Facility Programme et Maurice pourrait obtenir 20% des vaccins.  Ces vaccins sont fabriqués par Johnson et Johnson et Pfizer Bio NTech.

Déjà dans un communiqué émis le 5 janvier, l’Association de Protection de l’Environnement et Consommateurs (APEC) a suggéré que Maurice se tourne vers l’Inde pour obtenir le nombre de vaccins requis, soit environ 1.3 millions. Maurice doit profiter de ses relations privilégiées avec l’inde pour l’obtention de ces vaccins.  D’ailleurs l’Inde est en passe de devenir la plaque tournante du vaccin covid alors que beaucoup des pays recherchent des millions de doses « made in India »

Or cinq jours après l’ancien Premier ministre, Paul Bérenger a soutenu que le salut de Maurice serait l’Inde. Déjà, souligne-t-il, Maurice qui a des relations privilégiées avec l’Inde depuis 1968  doit tout mettre en œuvre pour avoir ces vaccins. Il a parlé des vaccins d’AstraZeneca’s COVID-19  (Covishield) Oxford qui seront conçus par Serum Institute of India et un autre fabriqué par Bharat Biotech (Covaxin).

La nouvelle ambassadrice de l’Inde à Maurice, Nandini Singla a affirmé que Maurice figure dans la liste prioritaire de Maurice.  Mais toujours est-il que le gouvernement de Maurice informe les Mauriciens si des négociations ont été enclenchées avec l’Inde ?

Ce n’est pas par ce que Maurice est Covid- safe que nous devrions dormir tranquillement sur nos oreillers.  Il y a urgence, contrairement ce qu’avance le ministre Jagutpal.  C’est bon signe qu’il s’est lancé dans une campagne d’explication quand-même ».

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page