MaladiesMaladies respiratoiresSlider

Tout savoir sur l’essoufflement

Vous êtes sujet à l’essoufflement ? En général, il n’y a pas lieu de s’inquiéter lorsque l’essoufflement fait suite à un effort physique. Mais dans de nombreux cas, lorsqu’il survient sans raison apparente, mieux vaut s’en occuper. à quoi est-il dû ? Quels sont les symptômes et les pathologies auxquels il peut être associé ? Voici quelques explications.

Pourquoi est-on essoufflé ?

Être essoufflé, c’est tout simplement respirer plus vite et plus fort qu’à l’accoutumée. Cela signifie que votre organisme nécessite davantage d’oxygène pour alimenter vos organes. C’est en général la conséquence d’un effort physique pendant lequel vous devez augmenter le volume d’air dans vos poumons. Stress, fatigue, émotions peuvent naturellement entraîner cet état. Toutefois, lorsque rien ne semble causer votre essoufflement, il est important de s’interroger.

À quel moment faut-il commencer à s’inquiéter ?

Si votre essoufflement est accompagné d’autres symptômes, il faut absolument que vous preniez rendez-vous avec votre médecin. Ainsi, si vous constatez un gonflement des pieds, si vous avez du mal à respirer dans la position allongée, si vous toussez, si le bout de vos doigts et vos lèvres se décolorent, si vous entendez un sifflement ou si vous avez des douleurs au niveau de la poitrine, consultez rapidement.

Votre essoufflement a tendance à s’aggraver, il risque de vous empêcher de vivre normalement. Vous ressentez des difficultés à monter un escalier, à chanter, à vous déplacer tout simplement ou même à vous habiller. Il faut alors absolument vous en occuper.

Les pathologies possibles

Lorsque votre besoin en oxygène s’accroît, cela peut être dû à des problèmes cardiaques, pulmonaires ou même psychologiques. Il faut alors rechercher les causes les plus communes de l’essoufflement, telles que l’asthme, la pneumonie, l’embolie pulmonaire, le cancer du poumon, l’intoxication au monoxyde de carbone, l’anémie ou encore le tabagisme.

Votre essoufflement peut être associé à une mauvaise oxygénation de vos organes, c’est pourquoi vous devez le soigner rapidement.

Conseils pour limiter l’essoufflement

En cas de crise d’asthme, votre médecin vous prescrira de la ventoline  qui va dilater vos poumons et permettre à l’air de circuler à nouveau. Pour des pathologies plus importantes, des médicaments et un suivi spécifiques vous seront prescrits à l’hôpital afin de vous permettre de vous sentir mieux.

Dans tous les cas, arrêtez la consommation de tabac et éloignez-vous des endroits très pollués. Limitez les séjours en altitude et prenez soin de votre alimentation ; une perte de poids peut régler votre problème.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Close