CoronavirusMaladiesSlider

[Journée mondiale des infirmières et infirmiers] Girish Somaroo : « plus qu’un métier, une passion »

Ces dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Girish Somaroo. Cet infirmier de 25 ans a été en contact direct avec le patient zéro. À l’occasion de la Journée mondiale des infirmières et infirmiers observée ce mardi 12 mai, il revient sur le début de la pandémie de Covid-19 à Maurice, mais aussi sur son choix de carrière, car pour lui « c’est un métier qu’on fait uniquement si on est passionné ».

Infirmier dans une clinique privée, Girish Somaroo a travaillé aux côtés du défunt Dr Bruno Cheong. « Nous étions ensemble quand le patient zéro est venu pour se faire ausculter. J’ai fait sa prise de sang », explique-t-il. De là, tout s’est enchaîné. L’équipe s’est retrouvée en quarantaine à l’hôtel Be Cosy. « C’était un moment très angoissant. On attendait nos résultats sans savoir comment la situation allait évoluer », raconte-t-il.

Girish Somaroo.
Girish Somaroo.

Après l’angoisse, place à la tristesse quand le Dr Cheong a été testé positif. « Toute l’équipe était bouleversée, mais on devait garder le moral pour avancer. Au-delà de nos sentiments, il nous fallait rester mobilisés pour lutter contre ce virus », ajoute Girish Somaroo.

Après 16 jours passés en quarantaine et après avoir effectué quatre tests, l’infirmier est négatif au Covid-19. Cependant, il décide de s’auto-isoler durant une semaine à la maison avant de reprendre le travail. « Le nursing n’est pas un métier comme les autres. Il faut être passionné pour le faire. C’est un dévouement. Notre priorité, ce sont les patients et ceux qui ont besoin de notre soutien. » Un engagement qui nécessite un moral d’acier. « On est obligé de rester loin avec la famille. Après le travail, on évite d’être en contact avec les membres de la famille pour limiter les risques d’infection », raconte-t-il.

En revanche, sur le lieu du travail, l’entraide est l’élément fondamental selon lui. « On est comme une famille. Soudée pour avancer ensemble. C’est ce qui nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes », indique le jeune homme.

Dans ces moments difficiles, loin de la famille, il retrouve un certain équilibre à travers son passe-temps, la photographie. « La philosophie de la photographie m’a toujours impressionnée, on transforme le négatif en positif. » Ainsi, pendant les rares moments de repos, il lance son drone dans les champs de cannes à Chamouny où il réside. L’évasion à travers la photographie l’aide ainsi à se ressourcer.

La plateforme www.medicine.mu rend hommage aux infirmiers

Volontaire sur la plateforme de télémédecine www.medicine.mu, Girish Somaroo propose ses services pour les soins à domicile. Il travaille ainsi en étroite collaboration avec les autres volontaires du site. En ce mardi 12 mai, toute l’équipe de medicine.mu tient à rendre hommage aux infirmiers. Réunissant médecins, infirmiers et thérapeutes, la plateforme a été lancée au premier jour du confinement pour proposer une assistance médicale aux Mauriciens qui n’ont pas à sortir de chez eux pour voir un médecin.

Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier (OMS)

La Journée internationale des infirmières et infirmiers est célébrée le mardi 12 mai, date de la naissance de Florence Nightingale, infirmière britannique et pionnière des soins infirmiers modernes. Si le 12 mai est dédié aux infirmières et infirmiers, l’année 2020 a été décrétée comme étant l’année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Les sages-femmes et le personnel infirmier jouent un rôle essentiel dans la prestation des services de santé. Ces personnes consacrent leur vie à prendre soin des mères et des enfants, à sauver des vies par la vaccination et les conseils en matière de santé, à s’occuper des personnes âgées et plus globalement à répondre chaque jour aux besoins de santé essentiels. Elles sont souvent le premier, voire le seul, recours pour se faire soigner dans leur communauté. Il faudra neuf millions de sages-femmes et d’infirmiers supplémentaires dans le monde pour espérer réaliser la couverture sanitaire universelle à l’horizon 2030 », a fait ressortir l’OMS.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer