Don de sangMaladiesSlider

Emtel Blood Donation : 360 pintes de sang collectes pour la Thalassemia Society of Mauritius

Un succès au vu des conditions restrictives dues à la situation sanitaire toujours inquiétante. Le don de sang annuelle, organisée par Emtel en collaboration avec la Thalassemia Society of Mauritius, s’est tenue le vendredi 17 juillet à Ébène. Trois points de collectes ont été identifiés à des endroits stratégiques et névralgiques de la cyber-cité, à savoir EmtelWorld, Shri Atal Bihari Vajpayee Tower de Landscope et le Centre Commerciale d’Ebène. Objectif atteint pour Emtel avec quelque 360 pintes de sang collectées en une journée.

« Il s’agit de l’un des engagements sociaux, qui nous tient le plus à cœur ! Donner son sang sauve des vies et Emtel souhaite apporter sa petite contribution pour que notre banque de sang soit toujours bien alimentée. Il faut savoir qu’avec le confinement lié à la pandémie du Coronavirus, les pintes – déjà peu suffisantes avant – se sont vidées rapidement. Il était vital de refaire le plein et nous sommes heureux que nos employés, les personnes travaillant ou de passage à Ébène aient pris de leur temps pour faire don de leur sang si précieux ! Nous tenons à les remercier de même que tous nos partenaires qui nous ont beaucoup soutenus. » a déclaré Kresh Goomany, Deputy CEO d’Emtel.

La collecte de sang s’est tenue en collaboration avec la Thalassemia Society of Mauritius, organisation non gouvernementale fondée en 2009 par des volontaires. Celle-ci œuvre pour la sensibilisation à la thalassémie et assurent le suivi des personnes qui en souffrent. Les thalassémies, aussi appelées « maladie de Cooley », sont des formes d’anémies héréditaires qui résultent de déficiences dans la synthèse de l’hémoglobine des globules rouges. Cela se traduit par une anémie assez dangereuse. La tenue de cette collecte était donc cruciale pour l’association.

« Je tiens à remercier sincèrement Emtel d’avoir pris l’initiative d’organiser cette collecte de sang pour soutenir les patients atteints de thalassémie et d’hémoglobinopathies, qui dépendent de ce précieux liquide pour leur survie. Les intervalles entre les transfusions peuvent être de deux pintes toutes les deux ou trois semaines. Je remercie également les employés d’Emtel et également tous les donneurs de sang qui se sont présentés pour sauver des vies ; des véritable héros pour ceux qui se battent pour leurs survies », explique Amrita Vayid, présidente de la Thalassemia Society of Mauritius.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page