AddictionMaladiesSlider

Drogues : PILS, à travers Coalition PLUS, cosigne la tribune internationale

Coalition PLUS, dont PILS est membre, ainsi que d’autres réseaux et organisations internationales plaident en faveur d’une « véritable politique des drogues qui ne condamne pas mais qui respecte et accompagne les personnes qui en consomment ». Elles interpellent les décideurs du monde entier sur la nécessité d’une « réforme profonde des politiques de drogues » dans une tribune publiée sur Libération.fr, à quelques jours de la journée « Support, don’t punish! », « Soutenir, pa pinir ! », observée le 26 juin. Des actions prises auprès des usagers-ères de drogues pour limiter la propagation du Covid-19 démontrent que c’est possible, écrivent-elles.

Dispensation des thérapies de substitution à domicile et distribution plus accrue du matériel d’injection sont autant de mesures réclamées tant sur le plan international qu’à Maurice. Et mises en place en France et ailleurs durant le confinement. A Maurice cependant, le « lockdown » a vu l’interruption momentanée du programme d’échange de seringues, ce qui augmente le risque de propagation du VIH chez les personnes qui s’injectent des drogues. Or, c’est une population qui, en plus d’être discriminée socialement, se retrouve aussi grandement précarisée par la crise Covid-19. Sans compter que l’accès à un travail est fortement freiné par l’inscription, sur le certificat de caractère, des délits de possession de drogue.

drogues

Pourtant,« la garantie des moyens de subsistance (logement sûr, revenu minimum etc.,) est en effet un préalable à la prise en charge des addictions », soulignent Coalition PLUS et les cosignataires de la tribune. Les effets s’en ressentent non seulement sur les plans sanitaire et sécuritaire (recul de l’infection au VIH et aux hépatites ainsi que chute de la criminalité) mais aussi sur les enveloppes budgétaires nationales. Une considération non négligeable dans un contexte économique post-Covid-19 marquée par une récession à grande échelle, sans doute à long terme, où le cannabis thérapeutique et industriel peut être une « opportunité urgente à saisir ».

PILS, membre de plein droit de Coalition PLUS depuis 2013, a été un moteur dans la rédaction de cette tribune et la mobilisation des réseaux et organisations internationales qui la portent. Comme les cosignataires, nous sommes convaincus qu’une politique des drogues moins répressive sera bénéfique à tous. « La crise de la Covid-19 a amorcé un mouvement inédit de réformes progressistes, poursuivons-le ! »

Les signataires de la tribune : Coalition PLUS, réseau international d’associations de lutte contre le sida et les hépatites virales ; International Drug Policy Consortium (IDPC) ; Harm Reduction International (HRI) ; International Network of People Who Use Drugs (INPUD) ; International Network on Hepatitis in Substance Users (INHSU) ; Correlation – European Harm Reduction Network (C-EHRN).

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page