CoronavirusMaladies

Covid-19 : La date limite pour l’administration de la 3e dose reportée au 19 février

La date limite pour l’administration de la dose de rappel afin d’obtenir le statut de “fullly vaccinated” contre la Covid-19 a été reportée du 15 janvier au 19 février.

Le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, en a fait l’annonce vendredi 14 janvier, lors d’une conférence de presse tenue au siège de son ministère, à Port-Louis. Le membre du comité de vaccination et responsable de l’aspect planification de la campagne nationale de vaccination, le Dr Kowlessur, était également présent.

D’emblée, le Ministre a rappelé que la réglementation existante a été modifiée en vertu de la section 13 de la loi sur la quarantaine de 2020 afin de redéfinir le statut de “totalement vacciné” contre la Covid-19.

Il a souligné qu’après une réflexion et une analyse approfondies, le Cabinet, qui s’est réuni aujourd’hui, a convenu que la date limite du 15 janvier pour l’obtention du statut de “pleinement vacciné” devait être reportée au 19 février 2022, afin de donner à la population suffisamment de temps pour se faire vacciner avec sa dose de rappel. Le ministre de la Santé a souligné qu’il n’y aurait pas d’autre prolongation après cette date limite.

Par ailleurs, le Dr Jagutpal a énuméré certains des locaux qui seront accessibles aux personnes ” entièrement vaccinées ” et aux enfants âgés de moins de 18 ans. Il s’agit notamment des établissements d’enseignement tels que les crèches, les écoles et les universités ; des établissements de santé (accessibles aux personnes se rendant à un traitement) ; des centres d’hébergement pour personnes âgées et enfants ; des foyers pour garçons et filles ; des établissements de réforme ; de l’aéroport et du parking de l’aéroport, y compris l’aéroport de l’île Rodrigues ; du port, y compris Port Mathurin à Rodrigues ; des postes de police ; des postes des services d’incendie et de secours ; des salons de beauté et de coiffure ; des restaurants, snacks et pubs ; des hôtels ; des complexes sportifs ; des cinémas et des théâtres ; et des clubs de santé.

Le ministre de la Santé a également indiqué qu’à ce jour, le vaccin Johnson and Johnson était proposé comme dose de rappel pour les personnes âgées de 18 à 39 ans, et le vaccin Pfizer BioNTech pour les personnes âgées de 40 ans et plus, aux adolescents âgés de 12 à 17 ans et aux patients à haut risque.

A ce sujet, le Dr Jagutpal a annoncé qu’à partir du lundi 17 janvier 2022, les vaccins Pfizer BioNTech seront disponibles comme première dose pour tous les Mauriciens non vaccinés et les résidents âgés de 40 ans et plus. En outre, le ministre a souligné que 14 cliniques privées dûment enregistrées à des fins de vaccination seront autorisées à administrer le vaccin Pfizer BioNTech à toutes les personnes éligibles.

En ce qui concerne les formulaires de consentement donnés à remplir dans les centres de vaccination, le ministre de la santé a appelé la population à donner des informations exactes et correctes pour faciliter la numérisation des informations afin de faciliter les suivis et les mises à jour. Il a également exhorté les citoyens à coopérer avec les agents travaillant dans les centres de vaccination dans les cas où la limite quotidienne de 800 à 900 vaccins a été atteinte.

Le Dr Jagutpal a déclaré que Maurice attend un don de quelque 200 000 vaccins Moderna de la part de la France prochainement, ainsi qu’une livraison de vaccins pédiatriques Pfizer BioNTech prévue pour avril 2022.

Quant au Dr Kowlessur, il a fourni les informations suivantes :

– 957 029 personnes ont reçu une première dose de vaccin COVID-19.

– 920 741 personnes ont été inoculées avec une seconde dose de vaccin COVID-19.

– 247 259 personnes ont reçu une piqûre de rappel.

– 51 228 adolescents ont été vaccinés avec une première dose de vaccin COVID-19.

– 39 265 adolescents ont reçu leur deuxième dose de vaccin.

Il a également souligné que la dose de rappel est administrée dans les centres de vaccination du lundi au vendredi (de 9 heures à 15 heures) par ordre alphabétique aux personnes qui ont déjà reçu deux doses de vaccin AstraZeneca, Covaxin, Covishield, Sputnik et Sinopharm il y a quatre mois et à celles qui ont reçu leur première dose de vaccin Johnson and Johnson il y a quatre mois.

Le Dr Kowlessur a souligné qu’il y a actuellement vingt-six centres de vaccination qui peuvent vacciner chacun entre 800 et 1 000 personnes par jour et a ajouté qu’au cours des cinq derniers jours, quelque 14 000 vaccins ont été administrés quotidiennement dans les centres de vaccination.

À cet égard, il a souligné que le ministère de la Santé et du Bien-être publie quotidiennement des communiqués pour informer le public de l’endroit où les doses de rappel et les premières doses sont offertes et dans quels centres de vaccination.

En outre, cinq équipes mobiles sont actuellement déployées dans les cinq hôpitaux régionaux de l’île pour l’administration des vaccins au personnel de santé et aux patients à haut risque. Le vaccin Johnson et Johnson est administré en première dose et en dose de rappel aux personnes âgées de 18 à 39 ans, a-t-il déclaré.

Le Dr Kowlessur a souligné qu’à partir du lundi 17 janvier 2022, quatre équipes mobiles seront déployées dans les collèges et deux autres équipes seront dédiées à la vaccination de l’industrie hôtelière, de l’AML, d’Air Mauritius et du personnel des douanes.

En ce qui concerne la numérisation des cartes de vaccination, il a indiqué que le ministère de la Santé et du Bien-être travaille en collaboration avec le ministère des Technologies de l’information, de la Communication et de l’Innovation pour les télécharger sur le système. Actuellement, les données de quelque 40 000 personnes ayant reçu leur dose de rappel ont été téléchargées et introduites dans le système, a-t-il informé.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page