[pro_ad_display_adzone id="1515"]
CancerMaladiesSlider

Cancer du sein : changer son mode de vie peut limiter les risques

Le cancer du sein est la forme la plus répandue de cancer féminin dans le monde. Pourtant, améliorer son mode de vie peut considérablement réduire les risques, affirment des experts.

La campagne Octobre rose, mois de sensibilisation dédié à la lutte contre le cancer du sein, démarre dans une semaine. Le cancer du sein représente 16% de l’ensemble des cancers féminins à travers le monde, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Alors qu’en France, l’Institut National du Cancer a lancé la semaine dernière une campagne de prévention pour rappeler les gestes à adopter permettant de réduire les risques, le Fonds mondial de recherche contre le cancer et l’American Institute for Cancer Research s’apprêtent à présenter leurs nouvelles recommandations lors de la North American Menopause Society, congrès annuel qui se déroule aux Etats-Unis du 25 au 28 septembre.

“Compte tenu de l’ampleur de l’incidence du cancer du sein et des preuves accumulées à l’appui de la prévention comme étant la stratégie à long terme la plus rentable pour réduire le risque de cancer du sein, l’éducation axée sur les recommandations de l’American Institute for Cancer Research en matière de prévention du cancer devrait être un élément central des visites régulières des patients”, affirme la Dre Juliana Kling de la clinique Mayo en Arizona, qui présentera les nouvelles recommandations.

Voici les recommandations à suivre pour limiter les risques de cancer du sein, basées sur l’expertise de l’American Institute for Cancer Research et le Fonds mondial de recherche contre le cancer :

Faire régulièrement du sport

Selon les Centers for Disease Control, l’activité physique à elle seule pourrait prévenir un cas de cancer du sein sur huit.

Limiter l’alcool

Même si ce facteur de risque est moins connu, l’alcool est un cancérogène attribuable à 6,4% des cas de cancer du sein.

Surveiller son poids

Chez les femmes ménopausées, le risque de cancer du sein est de 1,5 à 2,0 fois plus élevé si une femme est en surpoids ou obèse.

Diversifier son alimentation

En 2017, une étude réalisée dans le cadre du Cancer Update Project a montré que manger des légumes sans amidon comme les épinards ou les brocolis était associé à une réduction des risques de cancer du sein.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer