CardiovasculaireMaladiesSlider

AVC : que savez-vous des attaques cérébrales ?  

Plus de 13,7 millions de nouveaux d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont recensés chaque année.  À l’échelle mondiale, une personne sur quatre âgée de plus de 25 ans aura un accident vasculaire cérébral au cours de leur vie selon l’étude « A systematic analysis for the Global Burden of Disease » publiée dans The Lancet Neurology.

Dr Irfaan Daureeawoo
Dr Irfaan Daureeawoo

Environ 60 % de tous les AVC chaque année concernent des personnes âgées de moins de 70 ans et environ 8 % des cas ont moins de 44 ans. Les hommes comptent 52 % des cas, à comparer aux femmes avec 42 %. Dans le monde, 5.5 millions de personnes meurent chaque année d’un AVC. « Il s’agit d’une attaque cérébrale qui survient lorsque l’apport sanguin à une partie du cerveau est interrompu ou réduit, empêchant le tissu cérébral d’obtenir de l’oxygène et des nutriments », explique le Dr Irfaan Daureeawoo.

Le médecin explique qu’un AVC est causé par un blocage d’un ou de plusieurs vaisseaux sanguins ou alors par une rupture d’un vaisseau qui fait circuler le sang dans le cerveau.  L’obstruction d’une ou plusieurs artères dans le cerveau entraine un infarctus cérébral, alors que sa rupture de ces vaisseaux sanguins mène vers une hémorragie cérébrale.

L’AVC se divise en deux catégories :

  • 80 % sont liés à une obstruction, par un caillot, donc le terme, un AVC ischémique. Une artère peut être bloquée par une plaque (athérosclérose) ou un caillot sanguin, ce qui diminue le flux sanguin vers le cerveau et provoque un accident vasculaire cérébral.
  • 20 % des cas sont provoqués par la rupture d’une artère, c’est-à-dire, une hémorragie cérébrale, d’où le terme d’AVC hémorragique.

Les AVC hémorragiques sont généralement plus sévères et sont associés à un risque de mortalité considérablement plus élevé.

L’accident ischémique transitoire (AIT)

L’AIT se caractérise par une interruption brève du flux sanguin par un caillot qui bloque, de manière transitoire, une partie du cerveau et les symptômes ne persistent pas plus qu’une heure.

Durant un épisode d’AIT, une partie de votre cerveau se retrouve sans oxygène pendant une courte durée. « Un AIT est un signe que cette partie du cerveau ne reçoit pas suffisamment de sang et que le risque d’un accident vasculaire cérébral est fort probable à l’avenir », indique le Dr Daureeawoo.

Les facteurs de risque, modifiables et non modifiables :

Facteurs non modifiables :

  • L’âge (ceux âgés de plus de 65 ans)
  • Le sexe masculin : en dessous de 75 ans, les hommes sont plus atteints d’AVC que les femmes.
  • L’ethnicité
  • L’antécédent familial

Facteur modifiable et sous notre contrôle :

  1. L’hypertension artérielle : l’hypertension est la cause principale des AVC. Le mécanisme est lié par le durcissement et l’épaississement des artères par un débit sanguin élevé.  De ce fait, les artères se fragilisent et cela encourt un risque l’hémorragique (AVC hémorragique).
  2. Tabagisme : favorise l’athérosclérose.
  3. Le diabète type 2 : un taux de sucre élevé dans le sang mène vers le dysfonctionnement du métabolisme des graisses et des lésions vasculaires.
  4. L’hypercholestérolémie : le mauvais cholestérol (LDH) se dépose sur les parois des vaisseaux et contribue à l’athérosclérose.
  5. L’obésité, la sédentarité et un manque d’exercice physique diminuent le bon cholestérol (HDL) qui a un rôle protecteur sur le système cardiovasculaire.
  6. La consommation d’alcool : augmente la pression artérielle et a un rôle sur le système de coagulation produit par le foie, qui favorise un AVC hémorragique.
  7. L’usage des drogues
  8. Le stress

 Les signes et symptômes

  • Une faiblesse musculaire, déficience motrice (hémiplégie) et sensitive : faiblesse / perte soudaine ou engourdissement d’un côté de votre corps ;
  • Un trouble ou perte soudaine de la vision dans un ou les deux yeux, ou image double ;
  • Une perte ou confusion soudaine de la mémoire ;
  • Des troubles d’équilibre ou vertige ;
  • Une difficulté de trouver les mots, de comprendre, d’articuler correctement et même prononcer des phrases incompréhensibles ;
  • Les maux de tête intense, soudaine.

Le principe du F.A.S.T

Si un AVC est suspecté, agissez F.A.S.T.  FAST est l’acronyme pour Face, Arm, Speech et Time

  • F : face: le visage paraît inhabituel ? La personne peut-elle sourire? Bouche ou yeux tombants ?
  • A : arm : Faiblesse du bras: la personne peut-elle soulever les deux bras?
  • S : speech : la personne parle bizarrement ? Problèmes d’élocution: la personne peut-elle parler clairement et comprendre ?
  • T : (durée, dans le sens urgence) : si ces symptômes sont présents, appelez les secours immédiatement (999).
Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page