CancerMaladiesSlider

Cancer : une perte de poids soudaine doit alerter

Une perte de poids fortuite constitue le deuxième facteur de risque le plus important impliqué dans 10 types de cancer, conclue une méta-analyse publiée dans le British Journal of General Practice.

Ces nouveaux travaux conduits par des chercheurs britanniques des Universités d’Oxford et Exeter confortent le lien entre une perte de poids soudaine et le risque de cancer.

En se basant sur 25 études différentes incluant 11,5 millions de patients, ils ont constaté une association avec 10 types de cancer différents.

La perte de poids fortuite constituerait le deuxième facteur de risque le plus important du cancer colorectal, du poumon, et des cancers pancréatiques et rénaux, a trouvé l’étude.

Chez les plus de 60 ans, cette perte de poids soudaine a excédé le seuil de risque de 3 % relevant d’investigations médicales urgentes, selon l’étude. Chez les femmes de plus de 60 ans, le risque moyen de cancer était augmenté de 6,7 % et de 14,2 % chez les hommes.

Les patients concernés par ce symptôme non spécifique devraient faire l’objet de tests en urgence afin d’être dépistés le plus tôt possible, préconisent les auteurs de l’étude.

“Nous devons maintenant poursuivre notre recherche pour évaluer la combinaison la plus appropriée d’examens et livrer des recommandations concernant le niveau de perte de poids à partir duquel les patients devraient s’inquiéter”, conclue le Dr Brian Nicholson, auteur principal des travaux.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Close