BeautéMaquillageSlider

Des produits chimiques identifiés dans de nombreux cosmétiques (étude)

Faut-il réellement se fier aux formules de nos cosmétiques ? Une nouvelle étude révèle la présence de produits chimiques dans de nombreux cosmétiques, surtout du maquillage, alors même qu’ils ne figuraient pas sur la liste des ingrédients entrant dans leur formulation. Les produits longue durée et waterproof sont essentiellement ceux dans lesquels les substances ont été observées.

Si les mascaras, fonds de teint, et autres rouges à lèvres font partie intégrante de votre routine beauté, vous êtes susceptibles d’avoir absorbé ou ingéré des substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS). Parfois surnommées “produits chimiques éternels”, les PFAS ont fait l’objet d’études et évaluations ayant montré – pour certaines – leur persistance dans l’environnement et leurs effets nocifs sur la santé.

Une équipe de chercheurs s’est intéressée à la présence de ces substances dans certains cosmétiques, analysant pas moins de 231 produits achetés aux Etats-Unis et au Canada. Point important étant donné que la réglementation concernant les produits chimiques dans les cosmétiques n’est pas la même outre-Atlantique qu’en Europe, par exemple.

Plus de la moitié des cosmétiques analysés

Publiée dans la revue scientifique Environmental Science & Technology Letters, l’étude a dans un premier temps révélé que la plupart des mascaras waterproof, rouges à lèvres liquides, et fonds de teint testés contenaient des niveaux élevés de fluor, indiquant “la présence probable” de PFAS. Les produits dans lesquels les niveaux de fluor étaient les plus élevés ont fait l’objet d’analyses plus approfondies. Verdict : ils contenaient tous au moins quatre PFAS que les chercheurs qualifient de “préoccupants”.

“Les porteuses de rouge à lèvres peuvent ingérer par inadvertance des kilos de rouge à lèvres au cours de leur vie. Mais contrairement à la nourriture, les produits chimiques contenus dans le rouge à lèvres et les autres produits de maquillage et de soins ne sont presque pas réglementés aux États-Unis et au Canada. Par conséquent, des millions de personnes portent quotidiennement, sans le savoir, des PFAS et autres produits chimiques nocifs sur leur visage et leur corps”, explique Graham Peaslee, auteur principal de l’étude.

Dans le détail, plus des trois quarts des mascaras waterproof analysés, mais également près des deux tiers des fonds de teint et rouges à lèvres liquides et plus de la moitié des produits pour les yeux et les lèvres, présentaient des concentrations élevées en fluor, indiquent les chercheurs.

Aucune mention sur l’étiquette

Vingt-neuf produits ont été sélectionnés pour une analyse plus approfondie, qui a révélé des niveaux détectables d’au moins quatre PFAS spécifiques pour tous. Les auteurs de l’étude précisent qu’il s’agissait notamment de “PFAS qui se décomposent en d’autres PFAS connus pour être hautement toxiques et nocifs pour l’environnement”. L’étude révèle par ailleurs que seuls quelques rares produits analysés de façon plus poussée mentionnaient la présence de ces substances sur la liste des ingrédients.

“Les PFAS ne sont pas indispensables dans la composition des produits de maquillage. Compte tenu de leur danger potentiel, je pense qu’ils ne devraient être utilisés dans aucun produit d’hygiène”, conclut Arlene Blum, directrice exécutive du Green Science Policy Institute, qui a également relayé l’étude.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page