Actu SantéSlider

World Patient Safety Day 2022 : un bracelet d’identification des patients lancé sur une base pilote

Une cérémonie officielle marquant la Journée mondiale de la sécurité des patients 2022, qui sera célébrée le 17 septembre, s’est tenue le vendredi 16 septembre à l’hôpital national Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSRN), à Pamplemousses.

À cette occasion, le ministre de la Santé et du Bien-être, le Dr Kailesh Jagutpal, et d’autres personnalités présentes, ont procédé au lancement d’un bracelet d’identification des patients qui sera mis en œuvre à titre pilote. Le bracelet d’identification du patient portera le nom, le prénom, la date de naissance et le numéro d’unité du patient.

Le thème choisi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) cette année est “la sécurité des médicaments”.
Dans son allocution, le ministre de la santé a souligné que la Journée mondiale de la sécurité des patients repose sur le principe fondamental de la médecine : D’abord ne pas nuire, tout en soulignant que les pratiques de médication dangereuses et les erreurs de médication sont des dommages évitables.

Les objectifs de cette journée, a déclaré le ministre, sont de sensibiliser à la question, d’inciter les principales parties prenantes et les partenaires à s’efforcer de prévenir les erreurs de médication ainsi que de responsabiliser les patients et les familles.

M. Jagutpal a souligné que l’on estime qu’un patient sur dix subit un événement indésirable au cours de son séjour à l’hôpital dans les pays à revenu élevé, tandis que les chiffres sont alarmants dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Il a également indiqué que certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires ou indésirables sur les patients en raison de mauvaises pratiques en matière de stockage des médicaments, de prescription, de délivrance et de suivi.

À cet égard, il a souligné qu’à Maurice, le Pharmacy Board est responsable de la supervision des importations et de la distribution des médicaments dans le secteur privé. Il a également insisté sur le rôle du département de pharmacovigilance en cas d’effets indésirables des médicaments.

À propos du bracelet d’identification des patients, le ministre Jagutpal a affirmé que l’utilisation du bracelet d’identification des patients a permis de réduire les erreurs potentielles qui peuvent compromettre la sécurité des patients. En tant que méthode d’identification, il a été prouvé qu’il contribue à l’amélioration des processus de sécurité depuis plus d’une décennie dans les pays développés, a-t-il informé.

Il a fait remarquer qu’il réduit la possibilité d’erreurs médicales et aide les médecins et les infirmières à suivre de près le traitement et les paramètres de santé des patients. Avec la concrétisation du projet de santé électronique de mon ministère, nous serons en mesure d’ajouter davantage de données relatives aux patients sur le bracelet et de les envoyer sur un réseau sécurisé dans un avenir proche”, a-t-il ajouté.

Également présente à cette occasion, la coordinatrice résidente des Nations Unies et représentante par intérim de l’OMS à Maurice, Christine Umutoni, qui, dans son discours, a encouragé toutes les parties prenantes, les partenaires privés, la société civile et la communauté à défendre la sécurité des patients et à agir pour une pratique médicale sûre. Selon elle, la sécurité des patients et des médicaments devrait être une préoccupation pour tous.

Christine Umutoni a fait remarquer que les interventions en matière de soins de santé sont censées profiter aux patients, mais qu’elles peuvent parfois être une source de préjudice. Dans le monde, jusqu’à quatre patients sur dix subissent des préjudices dans le cadre des soins de santé primaires et ambulatoires, et jusqu’à 80 % de ces préjudices sont évitables, a-t-elle indiqué.

Elle a déclaré que la plupart des erreurs sont liées au diagnostic, à la prescription et à l’utilisation des médicaments et a donc souligné la nécessité pour chacun de plaider pour une médication sans dommage.
Christine Umutoni a également félicité le ministère de la Santé pour le travail efficace qu’il accomplit et pour tous les investissements réalisés au cours des deux dernières années en ce qui concerne les mesures de prévention et de contrôle des infections (IPC).

En outre, la représentante par intérim de l’OMS a réitéré son soutien à Maurice dans le secteur de la santé ainsi que dans d’autres domaines.

Concours de salles

Dans le cadre de la Journée mondiale de la sécurité des patients, l’hôpital SSRN organise également un concours de services dans lequel les services de l’hôpital recevront des outils d’évaluation. Des visites de service seront effectuées afin d’identifier le service gagnant qui a préconisé la sécurité des médicaments.
Un concours pour le personnel a également été lancé : tous les membres du personnel sont invités à soumettre une affiche promouvant la sécurité des médicaments.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Click to listen highlighted text!