Actu SantéSlider

Wings for Life : Challenge sportif et soutien à un programme mondial de guérison de la moelle épinière

Le dimanche 7 mai 2023, faites marcher vos jambes et votre cœur grâce à votre téléphone ! Une nouvelle édition de la Wings for Life World Run en soutien aux personnes paraplégiques et tétraplégiques a lieu ce jour-là dans des dizaines de pays. Maurice pourra y participer en version « app run » à partir de 15h, grâce à l’utilisation du smartphone. La liberté qu’offre cette formule « app run » permet à chaque Mauricien de choisir le lieu de sa course ou de sa marche – en solo ou en groupe.

Pourquoi y participer ? Afin de « courir pour ceux qui ne le peuvent pas », comme le souligne le slogan de cet événement à nul autre pareil. En effet, cette participation est un petit challenge sportif ou une occasion de fun, mais elle est surtout une opportunité pour soutenir la recherche internationale pour la guérison de la moelle épinière. Ce système nerveux dans la colonne vertébrale peut être endommagé suite à des accidents ou des maladies, condamnant ainsi les victimes à un handicap physique, et souvent au fauteuil roulant.

Participer à l’événement mondial Wings for Life World Run, c’est financer pour environ Rs 400 seulement par coureur, la fondation Wings for Life (https://www.wingsforlife.com/uk/) ; c’est donc un moyen de contribuer à de nombreux programmes de recherches pour la guérison ou l’amélioration de l’état des personnes qui souffrent ainsi de handicap.

Un million de participants

La Wings for Life World Run a été lancée internationalement en 2014 et a depuis réuni un total de plus d’un million de participants de dizaines de pays, et permis de récolter plus de 38 millions d’euros pour financer 276 programmes de recherche sur la guérison de la moelle épinière.

En effet, tous les frais d’inscription, en formule « app run » ou pour les « Flagship runs » – les courses qui auront lieu en vrai dans d’autres pays avec des milliers de participants et la « catcher car » sur la route – sont intégralement reversés à la fondation Wings for Life. Des dons peuvent aussi être faits directement en ligne à cette fondation, qu’on soit participant ou pas. Toutes les inscriptions et tous les paiements se font uniquement en ligne sur le site de l’événement et de la fondation et ne sont pas gérés à Maurice. Pour en savoir plus: www.wingsforlifeworldrun.com.

Afin de participer, il faut simplement télécharger l’application « Wings for Life World Run » (depuis Play Store ou App Store) sur son smartphone et s’inscrire au plus tard le dimanche 7 mai 2023 jusqu’à 14h, en payant 8 euros en ligne. Pour rappel, le choix du parcours est libre. Chaque participant peut décider de courir dans quartier, ou dans les champs ou les forêts, ou sur un terrain de sport, le 7 mai.

La petite équipe de distribution et de marketing de Red Bull à Maurice a toutefois prévu un rassemblement au centre de sports et loisirs de SPARC, exclusivement pour ses membres et quelques partenaires invités, afin de partager ensemble cet après-midi en soutien à la fondation Wings for Life. Car cette fondation a été créée par le double champion du monde de motocross Heinz Kinigadner (dont le fils est devenu paraplégique suite à un accident) et son ami, le co-fondateur de Red Bull, Dietrich Mateschitz.

« App run » spéciale à SPARC

Ce rassemblement a reçu le soutien de SPARC, situé à Cascavelle, qui met son complexe et le parcours de jogging qui s’y trouve à la disposition des participants invités. Le Club Rotary de Port Louis, le plus ancien de l’île Maurice avec bientôt 60 ans d’histoire, sera aussi présent à cette « app run » en groupe, avec la participation de ses membres et un don à la fondation. Les membres du Rotaract Club de Port Louis y participeront aussi.

« Depuis ses débuts, SPARC s’engage à soutenir les personnes à besoins spéciaux. Nous réalisons diverses actions liées à la responsabilité sociale, et nous avons un projet qui concerne directement les personnes en situation de handicap moteur ou intellectuel. En effet, SPARC donne à onze athlètes handisports de l’élite mauricienne, un accès gratuit à ses infrastructures. C’est donc tout naturellement que nous nous associons à la Wings for Life World Run pour permettre la tenue, chez SPARC, de l’app run des collaborateurs locaux de Red Bull », dit Arnaud Benoit, Group Sports Manager de SPARC.

Le Club Rotary de Port Louis y participe aussi avec l’inscription de plusieurs de ses membres et un don à la fondation Wings for Life. C’est le premier club service du Rotary International qui a été fondé à Maurice, en 1964. Il a aujourd’hui une quarantaine de membres. Ce club compte de nombreux projets d’accompagnement et de soutien à des initiatives d’intégration sociale par la musique, l’éducation, la nutrition et l’hébergement décent notamment, ainsi que des actions en faveur de personnes défavorisées ou à mobilité réduite.

« Notre Club a la chance d’avoir une riche et longue histoire, avec des projets qui existent depuis plusieurs décennies, ainsi que d’autres que nous lançons cette année. Par exemple, depuis plus de 50 ans, le Club Rotary de Port Louis organise chaque année une sortie spéciale, de détente et de fête, pour des centaines de personnes âgées ou souffrant de mobilité réduite. Nous collaborons aussi en mai prochain à un nouveau projet, avec le Club Rotary de Scarborough à Perth ainsi qu’une ONG et un média mauriciens : le don de 90 fauteuils roulants à des enfants. Participer à la Wings for Life World Run est cohérent avec notre philosophie de soutien aux personnes porteuses de handicap ainsi qu’aux initiatives médicales. Pour rappel, le Rotary International est un partenaire majeur de la vaccination contre la polio, au niveau mondial », dit Gilbert Deville, le président 2022-2023 du Club Rotary de Port Louis.

Comment ça marche ?

La Wings for Life World Run est une course particulière : les participants ne doivent pas courir une distance préalablement définie, mais réaliser le plus long parcours possible avant d’être rattrapés par un véhicule qui démarre plusieurs minutes après eux. Une demi-heure après le départ, une voiture retrace le parcours, en roulant d’abord à 15km/h, puis en augmentant peu à peu sa vitesse au fil des heures de course. Les participants dépassés sont éliminés jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une personne, le vainqueur. Ce scénario s’applique pour les courses en situation réelle.

Pour les « app runs », le même principe s’applique (démarrage de la voiture 30 minutes après l’heure de départ des coureurs), mais chaque participant reçoit sur son smartphone (sur lequel il aura téléchargé la app) des indications comme s’il participait à la course avec la « catcher car ». La app donne le signal du départ, l’indication de la position virtuelle de la voiture qui « roule » à 15 km/h derrière le coureur, et le moment où la voiture dépasse le coureur et met fin à sa course. Le tout, avec des alertes sonores et un affichage de la situation du participant en temps réel, et grâce aux fonctions GPS du smartphone qui permettent de connaître la vitesse du coureur.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Back to top button
Click to listen highlighted text!