Actu SantéSlider

Movember: le retour de la moustache

Alors que le mois de novembre vient de commencer, les adeptes de Movember sortent du bois et surtout abandonnent le rasoir. Les réseaux sociaux vont se peupler de portraits de moustachus… pour la bonne cause.

La moustache est de retour, mais pas pour des raisons esthétiques, pour la santé masculine.

Depuis 16 ans en Australie (et beaucoup moins en France), la Movember Foundation a décidé d’encourager les hommes à se laisser pousser la moustache pendant le mois de novembre pour sensibiliser à la santé masculine. Dès 2007, le concept était repris en Nouvelle-Zélande, au Canada, en Espagne et aux Etats-Unis, en partenariat avec les associations de prévention contre le cancer de la prostate de chaque pays. C’est désormais un événement mondial.

Pendant le mois de novembre, on lève des fonds auprès de ses proches, et de ses amis, en commençant le mois rasé de près, pour ensuite se faire pousser la moustache. L’événement vise tant à lever des fonds qu’à sensibiliser aux problèmes de santé qui touchent les hommes comme le cancer de la prostate, des testicules et le suicide. L’association vise à réduire le nombre de décès précoces d’hommes de 25% d’ici 2030.

N’importe qui peut s’investir pour cette cause, homme ou femme, en organisant un événement, en participant à des courses ou des marches (“Move”), au cours desquelles les participants doivent courir ou marcher pendant 60 kilomètres lors du mois de novembre. Le nombre 60 a été choisi en référence aux 60 hommes qui se suicident à travers le monde toutes les heures.

Les fonds sont ensuite reversés à la recherche contre les cancers de la prostate et des testicules et pour la prévention du suicide et des troubles de la santé mentale.

Movember a déjà permis de financer 1 250 projets innovants dans 20 pays à ce jour.

Plus d’informations sur au.movember.com.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer