Actu SantéCoronavirusSlider

L’épidémie de coronavirus passe la barre des 100.000 cas dans le monde

Plus de 100.000 personnes dans le monde ont été contaminées par le nouveau coronavirus, une épidémie apparue fin décembre en Chine et dont l’ampleur finale comme les conséquences sont encore inconnues.

92 pays sont concernés par le Covid-19, un virus inédit qui bouleverse le quotidien de la planète: 100.842 cas ont été recensés et 3.456 personnes sont mortes, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi vers 17h00 GMT.

3.332 nouvelles contaminations et 110 nouveaux décès ont été recensés depuis le comptage réalisé la veille à 17H00 GMT.

“Nous continuons de recommander que tous les pays fassent du confinement leur première priorité”, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, lors d’une conférence de presse.

La propagation, inévitable, a été en partie contenue en Chine, dans la province du Hubei où le coronavirus a été détecté en premier, grâce à la mise en quarantaine d’environ 50 millions de personnes depuis fin janvier.

Le pays concentre 80.552 des cas et 3.042 décès.

– Fin de quarantaine ? –

La région pourrait bientôt être rouverte, a laissé entendre vendredi le gouvernement, alors que le régime communiste fait l’objet d’une contestation inhabituelle, les habitants confinés manquant de vivres.

De leur côté 13 pays ont fermé leurs établissements scolaires: 300 millions d’élèves dans le monde sont privés d’école pour plusieurs semaines.

Après l’affaire du Diamond Princess, un paquebot maintenu en février en quarantaine au Japon, où plus de 700 contaminations, dont six mortelles, ont été recensées, la Californie tient à distance de ses côtes un navire de croisière afin de déterminer si les près de 3.500 personnes à bord, passagers et équipage, ont contracté la maladie.

Même cas de figure sur un bateau de croisière sur le Nil, en Egypte, à bord duquel 12 cas ont été détectés parmi le personnel.

En Grèce, c’est un groupe d’au moins 34 personnages infectées ayant voyagé dans le même autocar pour un pèlerinage en Israël qui concentre toute l’attention.

– L’épidémie se propage –

Outre la Chine, les pays les plus touchés sont la Corée du Sud (6.284 cas dont 196 nouveaux, 42 décès), l’Iran (4.747 cas dont 1.234 nouveaux, 124 décès), l’Italie (4.636 cas dont 778 nouveaux, 197 décès) puis la France (577 cas dont 200 nouveaux, neuf décès).

Vendredi, le Togo, les Territoires palestiniens, la Serbie, le Vatican, la Slovaquie, le Pérou ou encore le Bhoutan ont annoncé de premiers cas.

L’angoisse sur les marchés financiers grandissait: les bourses asiatiques et européennes ont plongé, confirmant la crainte de conséquences économiques à long terme. Wall Street, après avoir dévissé dans l’après-midi, a terminé sur un recul modéré.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et la Russie ne sont pas parvenus à s’entendre vendredi sur des baisses de production pour enrayer la chute des cours, affectés par l’épidémie. Cette impasse a fait dévisser le pétrole de plus de 9%.

Parallèlement, l’or, valeur refuge, a flambé, atteignant son plus haut depuis sept ans.

Le président américain Donald Trump s’est voulu rassurant, convaincu que les marchés allaient “rebondir”, et a appelé la Fed à baisser ses taux pour stimuler l’économie.

L’épidémie, qui perturbe le quotidien dans un nombre croissant de pays, bouscule les relations entre Etats. Séoul a menacé vendredi de représailles contre les mesures “irrationnelles” de quarantaine imposées par Tokyo aux personnes arrivant en provenance de Corée du Sud.

Nombre de pays prennent des mesures d’interdiction de territoire ou de quarantaine pour des voyageurs provenant de pays touchés.

Au moins 36 pays ont déjà imposé une interdiction totale d’entrée aux personnes arrivant de Corée du Sud, selon Séoul, et 22 autres ont pris des mesures de quarantaine.

La Russie a également fermé ses frontières aux voyageurs venant d’Iran.

Pour l’Organisation mondiale du tourisme, le nombre de touristes dans le monde devrait baisser de 1 à 3% en 2020, soit une perte “de 30 à 50 milliards de dollars”.

Anticipant ce recul, le géant aérien Lufthansa a annoncé réduire ses capacités de vol, envisageant d’aller jusqu’à 50%.

A Bethléem, principale ville touristique dans les Territoires palestiniens, les autorités ont empêché l’entrée et la sortie de touristes après la découverte de 16 cas de coronavirus en Cisjordanie, où l’état d’urgence sanitaire a été déclaré.

– Ruée sur les masques –

Les populations se ruent sur les masques, désinfectants, gants ou combinaisons, seuls remparts connus contre le virus. Pour garantir un approvisionnement suffisant, de nombreux Etats interdisent l’exportation du matériel médical.

L’Union européenne a appelé à la “solidarité”, mais les pays qui ont pris de telles dispositions ont défendu leur choix.

L’Italie, qui ne produit pas de masques, va en recevoir 800.000 d’Afrique du Sud en deux jours, mais elle a besoin d’une dizaine de millions d’autres pour faire face à la situation.

Toujours dans l’optique de freiner la progression du virus, les évènements de grande ampleur, notamment les compétitions sportives, sont annulés ou reportés: courses cyclistes italiennes de Milan-Sanremo et de Tirreno-Adriatico, finales de la Coupe du monde de ski alpin, mondiaux de semi-marathon…

Pour leur part, les organisateurs du concours Eurovision de la chanson prévu en mai à Rotterdam (Pays-Bas), ou ceux du tournoi de tennis de Roland-Garros à Paris, espèrent toujours pouvoir les tenir.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page