Actu SantéSlider

La présence de sa compagne ou de son compagnon soulagerait la douleur

Une récente étude européenne signale que le simple fait d’avoir à ses côtés sa compagne ou son compagnon pourrait suffire à amoindrir la sensation de douleur, sans qu’un contact physique ou verbal soit même nécessaire.

Cette étude à petite échelle, menée par une équipe de chercheurs de l’Université privée du Tyrol (UMIT) située à Hall, en Autriche et de l’Université des Îles Baléares, à Palma de Majorque, en Espagne, a examiné 48 couples hétérosexuels en évaluant leur sensibilité à la douleur, à la fois seuls et en la présence passive (ni contact verbal, ni contact physique) de leur compagne ou de leur compagnon.

L’empathie dispositionnelle de chacun des membres du couple (c’est à dire la capacité à pouvoir imaginer et ressentir les sentiments et expériences de l’autre) a été évaluée au moyen d’un questionnaire.

Les résultats, publiés dans le Scandinavian Journal of Pain, établissent qu’en la présence de leur partenaire, les participants à l’étude, hommes et femmes, ont un seuil plus élevé de tolérance à la douleur et font état d’un indice de douleur plus bas que lorsque leur partenaire est absent.

Si des recherches plus anciennes avaient déjà établi qu’un soutien verbal et un contact physique étaient en mesure de réduire la douleur, on ne disposait pas jusqu’ici de données similaires à propos d’une simple présence physique, sans contact tactile ou verbal.

“Plusieurs études ont établi que la parole et le toucher ont le pouvoir de diminuer la douleur mais nos recherches montrent que même la présence passive de la compagne ou du compagnon est en mesure de la diminuer et que son empathie est en mesure d’amortir la détresse affective pendant l’expérience de la douleur”, a déclaré le professeur Stefan Duschek, le directeur de l’étude.

Les chercheurs pensent que l’expression d’empathie de la part de son compagnon ou de sa compagne envers quelqu’un qui ressent de la douleur est en mesure d’accroître le sentiment d’intimité et de proximité, ce qui a pour effet de diminuer la menace perçue, réduisant de la sorte le sentiment de détresse, la sensibilité à la douleur et augmentant par là même la capacité de résistance à la douleur.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer