Actu SantéSlider

« Ayush Ka Amrit Mela » : un camp médical ayurvédique pour diffuser des connaissances sur un mode de vie sain

Le gouvernement s’est engagé à intégrer l’Ayurveda, le Yoga, la Naturopathie, l’Unani, le Siddha, le Sowa-Rigpa et l’Homéopathie (AYUSH) et à diffuser les connaissances y afférentes à Maurice. Dans ce contexte, les centres de services aux agriculteurs seront utilisés pour organiser des sessions régionales d’Ayurveda.

Cette annonce a été faite par le procureur général, ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, ce matin, lors du lancement de la première de l’Ayush Ka Amrit Mela, un camp médical ayurvédique, au Centre Indira Gandhi pour la culture indienne à Phoenix.

Le Haut Commissaire de l’Inde à Maurice, Mme K. Nandini Singla, était également présent à cette occasion.

Le Mela a été organisé conjointement par la Haute Commission de l’Inde et l’Association des médecins ayurvédiques en collaboration avec Ayuryoga International Mauritius.

Le ministre a remis à cette occasion 100 plantes aux vertus thérapeutiques, dont l’Aloe Vera, la menthe et la mélisse du Pérou, la citronnelle et le romarin. Une bande dessinée conceptualisée par le National Medicinal Plants Board, visant à sensibiliser les enfants à l’importance des plantes médicinales et à leur utilisation pour des remèdes maison, a également été distribuée.

Dans son discours, le ministre Gobin a rappelé que feu Sir Anerood Jugnauth, en tant que leader visionnaire, s’est efforcé de populariser l’AYUSH à Maurice et a souligné qu’aujourd’hui, l’unité AYUSH du ministère de la Santé et du Bien-être a pris forme. Il a ajouté qu’un coordinateur local a été affecté au ministère.

Gobin a également affirmé sa ferme intention d’inclure l’AYUSH dans les activités de son ministère. Nous sommes prêts à nous associer au Haut Commissariat de l’Inde et à d’autres organismes pour diffuser des connaissances sur le sujet auprès de la population, a-t-il déclaré.

Le ministre a également fait part de son intention de cultiver des plantes traditionnelles et médicinales, sur avis d’experts, dans nos forêts.

Quant au Haut Commissaire indien, Mme K. Nandini Singla, elle a observé que la contribution la plus précieuse et la plus durable de l’Inde au monde est le savoir ayurvédique. Elle nous enseigne la nécessité d’un équilibre sain entre notre corps, notre esprit et notre âme, pour atteindre la félicité et le bonheur, ainsi que la manière de nourrir notre âme de paix, d’amour, d’acceptation, et de développer ces qualités, a-t-elle déclaré.

Selon elle, cette approche est devenue plus pertinente dans le monde d’aujourd’hui, dominé par la technologie, car elle permet d’atteindre un équilibre sain et de bénéficier de soins de santé préventifs.

Elle a également affirmé que l’Inde souhaitait rapprocher l’Ayurveda de tous les Mauriciens et qu’elle était impatiente de créer un centre d’excellence et un centre de bien-être florissant pour les aider à apprendre ce qu’est une vie équilibrée.

Mme Singla a également exprimé sa gratitude au gouvernement pour sa collaboration et son engagement à promouvoir l’AYUSH à Maurice.

Ayush Ka Amrit Mela

Le camp médical ayurvédique comprendra des conférences, des démonstrations, des conseils sur le style de vie, le réalignement et les habitudes alimentaires, ainsi que des conseils de cuisine de la médecine Siddha.

Des sessions sur le yoga thérapeutique pour le diabète et l’hypertension et sur la méditation seront organisées par le professeur Ish Sharma, titulaire de la chaire d’Ayurveda (AYUSH) de l’Université de Maurice et des médecins ayurvédiques locaux.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Click to listen highlighted text!