MaladiesPrécautions à prendreSlider

Journée mondiale sans tabac : de nouvelles réglementations pour lutter contre le tabagisme prévues

“Une série de nouvelles réglementations, notamment des restrictions sur l’utilisation, la vente, l’importation, la fabrication et la distribution des produits du tabac, ainsi que l’interdiction pour les nouveaux vendeurs d’opérer dans un rayon de 200 mètres autour des établissements d’enseignement, de sport et de loisirs, seront mises en œuvre pour freiner le nombre de fumeurs.”

L’annonce a été faite, ce matin, à l’Université de Maurice à Réduit, par le ministre de la Santé et du Bien-être, le Dr Kailesh Jagutpal, alors qu’il procédait au lancement d’activités, organisées par son ministère, ainsi que de clips vidéo sur les effets nocifs du tabagisme, dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2022.

Le représentant par intérim de l’Organisation mondiale de la santé à Maurice, le Dr Indrajit Hazarika, était présent à cette occasion.

Le ministre a également indiqué que les autorités allaient élargir leur champ de contrôle pour inclure les formes émergentes de produits du tabac comme les tabacs à pipe, les bidis, les cigarettes électriques avec ou sans nicotine ainsi que les produits du tabac chauffés. En outre, il a indiqué qu’à partir de janvier 2023, Maurice opterait pour un emballage neutre des produits du tabac afin de réduire l’attrait, la publicité et la valeur promotionnelle qui leur sont associés.

Dans son allocution, le Dr Jagutpal a déclaré que cette année encore, la Journée mondiale sans tabac était l’occasion de sensibiliser le public aux risques liés au tabagisme, qui est à l’origine de plus de 8 millions de décès annuels dans le monde, ainsi que de la mort de plus de 1,2 million de fumeurs passifs.

Le ministre de la Santé a souligné que la consommation de tabac à Maurice restait importante et qu’elle était l’une des principales causes de maladies non transmissibles dans le pays. Il s’est attardé sur les mesures gouvernementales élaborées pour réduire le tabagisme au sein de la population, à savoir de vastes programmes de sensibilisation et d’information, l’arrêt du tabac et des législations strictes. “Notre message est en train d’être repensé afin d’atteindre les jeunes qui restent les principales cibles des stratégies de marketing de l’industrie du tabac”, a-t-il ajouté.

À propos du thème de cette année, “Le tabac : une menace pour notre environnement”, le Dr Kailesh Jagutpal a fait remarquer que l’abandon du tabac aurait également un impact positif sur l’environnement. “La contribution annuelle de l’industrie du tabac à l’effet de serre s’élève à quelque 84 mégatonnes de dioxyde de carbone et la croissance du tabac est également une cause majeure de déforestation, en particulier dans les pays en développement”, a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Dr Indrajit Hazarika a rappelé que le tabac est un tueur silencieux mais implacable, dont 3% des victimes sont originaires du continent africain. Il a souligné que la pandémie de COVID-19 a rappelé une fois de plus les effets néfastes du tabac sur la santé, les fumeurs étant plus susceptibles de développer des formes graves du nouveau coronavirus.

En outre, le Dr Indrajit Hazarika a félicité le gouvernement et le ministère de la Santé pour leur dévouement et leur engagement dans la lutte antitabac dans le pays. Tout en saluant la nouvelle série de mesures audacieuses de lutte contre le tabagisme mises en place par le gouvernement, il a souligné que Maurice était un exemple dans la région en matière de bonnes pratiques et qu’elle ouvrait la voie à l’emballage neutre dans la région. Il a également indiqué que l’OMS avait fourni une expertise juridique à Maurice dans cette entreprise et a renouvelé sa collaboration avec ce pays pour la mise en œuvre de la nouvelle réglementation.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Click to listen highlighted text!