CoronavirusMaladiesSlider

Covid-19 : Lancement de l’administration de la 2e dose de rappel du vaccin ce mercredi 13 avril

Écoutez cet article

L’administration de la 2e dose de rappel du vaccin Covid-19 pour les personnes âgées de 59 ans et plus et les patients à haut risque a été lancée ce mercredi 13 avril par le ministre de la Santé et du Bien-être, le Dr Kailesh Kumar Singh Jagutpal, au Swami Vivekananda International Convention Centre, à Pailles.

Dans une déclaration, le Dr Jagutpal a souligné que l’administration de la deuxième dose de rappel du vaccin sera effectuée dans tous les centres de vaccination et dans les cinq hôpitaux régionaux. Il a déclaré que la deuxième dose de rappel est recommandée, notamment en raison de la propagation de nouveaux variants très contagieux et du changement de saison.

Le ministre de la Santé a souligné que la priorité du gouvernement est d’assurer la protection de la population contre le COVID-19, en particulier les plus vulnérables et ceux qui ont des comorbidités. Dans ce contexte, il a déclaré que la deuxième dose de rappel sera administrée pour renforcer la protection qui s’affaiblit.

Il a également appelé la population à se faire vacciner et à respecter toutes les mesures sanitaires et de précaution.

Administration de la 2e dose de rappel du vaccin

La deuxième dose de rappel peut être administrée quatre mois après la première dose de rappel. Il est fortement recommandé de recevoir la deuxième dose de rappel au plus tard six mois après l’administration de la première dose de rappel.

La 2e dose de rappel équivaudra à une troisième dose pour ceux qui ont reçu une dose de rappel après une seule dose de vaccin Janssen et à une quatrième dose pour ceux qui ont reçu une dose de rappel après deux doses de vaccin AstraZeneca/Covishield, Covaxin, Sinopharm, Sputnik V, Pfizer BioNTech ou Moderna.

Les patients à haut risque concernés sont ceux qui suivent un traitement par dialyse, qui ont subi une transplantation d’organe, qui ont un cancer, qui souffrent de maladies respiratoires graves, qui sont trisomiques, qui prennent des immunosuppresseurs, qui vivent avec le VIH, qui sont obèses, qui souffrent d’hypertension et de maladies cardiaques ischémiques.

Le vaccin à administrer en 2e dose de rappel est le vaccin Pfizer pour les patients à haut risque âgés de 40 à 59 ans, et pour les personnes âgées de 59 ans et plus ; et le vaccin Moderna pour les patients à haut risque âgés de 18 à 39 ans.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page