Désirs & PlaisirsSexualitéSlider

Sexo : faire l’amour est bon pour le cœur

Le sexe est bon pour la santé physique et morale. Il contribue aussi à avoir un cœur en bonne santé, selon la Fédération Française de Cardiologie. À Maurice, le psychologue Sadasiven Coopoosamy met en avant les avantages d’une sexualité épanouie. Voici quelques bonnes raisons pour s’envoyer en l’air !

Pour un cœur en bonne santé, faites l’amour. Selon la Fédération Française de Cardiologie, le sexe a un effet positif sur la santé cardio-vasculaire. En effet, elle fait ressortir qu’un rapport sexuel représente un effort physique modéré comparable à la montée de 20 marches à bonne allure.

Et, comme toute activité physique, le sexe contribue également à muscler le myocarde, qui est le muscle cardiaque. De ce fait, les toxines sont également éliminées de l’organisme. D’ailleurs, selon une étude américaine, passé un certain âge, le sexe est encore plus bénéfique pour les femmes.

À raison d’une relation sexuelle par semaine, elles voient leur hypertension baisser et leur cœur protégé. Les relations sexuelles leur permettent d’y trouver plusieurs avantages qui peuvent réduire le stress et promouvoir le bien-être psychologique et donc la santé cardiovasculaire.

Par contre, pour les hommes, la prudence est de mise. En effet, la fédération attire l’attention sur l’importance de surveiller les raisons des pannes sexuelles, car elles pourraient être le signe d’un problème cardiaque.

Les bienfaits du sexe

  • Brûler des calories

D’ailleurs, toute activité physique est bonne pour la santé, y compris le sexe qui aide à brûler les graisses et à perdre des calories. Selon certaines études, il est possible de perdre jusqu’à 90 calories en 20 minutes. Pour garder la forme et surtout avoir un cœur en bonne santé, un peu d’activité au lit serait donc la bienvenue. Par contre, pour une vie saine, optez aussi pour un exercice physique comme la marche ou le vélo.

  • Le bien-être au rendez-vous

Si on se sent mieux physiquement après l’amour, le moral est aussi au beau fixe après les galipettes. « Le sexe a un impact direct sur la santé affective. D’ailleurs, des recherches estiment que le sexe rend heureux », explique Sadasiven Coopoosamy. En effet, en faisant l’amour, le taux d’ocytocine et d’endorphines augmente, ce qui aide à se sentir mieux. C’est aussi pour cette raison qu’on dort mieux après l’amour, selon lui.

  • Moins de stress

L’amour rajeunit. Voilà les résultats d’une étude menée récemment en Écosse, à l’hôpital Royal Edinburg avec la participation de 3 500 personnes âgées de 18 à 102 ans. On estime ainsi qu’avoir une vie sexuelle satisfaisante aide à combattre le stress. « Et quand on est moins stressé, on vieillit moins vite. C’est pourquoi cette étude estime que ceux qui ont une vie sexuelle épanouie ont tendance à rajeunir », ajoute-t-il.

Les vertus thérapeutiques des câlins

Ça fait du bien de se blottir dans les bras de son bien-aimé. Outre cette sensation de bien-être, les câlins ont aussi des vertus thérapeutiques. Explication avec le psychologue Sadasiven Coopoosamy.

S’abandonner l’un à l’autre. C’est cette euphorie ressentie lors d’une étreinte qui fait du bien. « Il y a beaucoup de facteurs qui expliquent pourquoi on se sent si bien quand on est dans les bras de la personne qu’on aime. L’amour en lui-même est une thérapie. Quand on se sent aimé, on se sent mieux », fait ressortir Sadasiven Coopoosamy.

Cependant, pour que les ébats amoureux soient thérapeutiques, certaines conditions sont essentielles. « Il y a la libération de l’esprit et de tous les soucis de la vie quotidienne. En adoptant une meilleure hygiène de vie, on peut se relaxer et être plus en harmonie avec soi-même. C’est alors qu’on arrive à profiter de chaque douceur d’une étreinte », indique-t-il.

Ce dernier parle aussi du partage des pensées, « on devient plus intime avec son partenaire quand on arrive à parler de tout, sans tabou. On se met à nu sans avoir peur d’être jugé », ajoute-t-il.

Le psychologue fait aussi ressortir que la routine tue l’amour et dans ce sens l’affaiblit. « Il faut constamment entretenir la relation de couple. Se remettre en question. Trouver son bonheur dans chaque action faite ensemble. C’est quand les deux sont en symbiose que les câlins finissent par être vraiment thérapeutiques », conclut-il.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page