Désirs & PlaisirsSexualitéSlider

Le langage érotique : ces mots qui réveillent le désir

« Un mot vaut mille caresses ». Le psychologue Sadasiven Coopoosamy estime que les mots peuvent faire monter la température d’un cran au lit. La parole suffit à vous faire grimper au rideau…

Véritable déclencheur du désir, le langage érotique peut mener à l’extase. « Les paroles ont une importance significative dans le couple. On prête beaucoup d’attention à ce que dit notre partenaire et avec le langage qu’on choisit, on peut stimuler encore plus le désir », explique le psychologue Sadasiven Coopoosamy.

Pour ce dernier, les couples qui arrivent à avoir des conversations ouvertes et franches sont plus aptes à se stimuler oralement, c’est-à-dire à travers la parole. « Ils peuvent parler de leurs sentiments, mais surtout de leurs fantasmes et se lâchent plus facilement l’un à l’autre », constate le psychologue. Et pour arriver à ce niveau où le partage est omniprésent, il faut pouvoir travailler sur soi continuellement.

« D’abord, le couple peut commencer avec des mots tendres, des mots qui rassurent, qui enjolivent son partenaire. Puis, graduellement passé à l’érotisme », conseille-t-il. Et là, il faut oser. « Oser dire ce qu’on pense vraiment et surtout oser dire des mots crus représente un défi pour les partenaires. Si les hommes sont plus à l’aise, les femmes sont plus timides au lit et tentent difficilement de dire crûment ce qu’elles veulent », ajoute-t-il.

Ces explorations sont selon lui des nouvelles façons pour mieux connaître son partenaire. « Bien sûr, les mots doivent être accompagnés de caresses ». On s’aime plus passionnément quand la parole se joint à l’acte d’amour selon notre intervenant.

Vocabulaire sexy

Chaque couple a un langage propre à lui. Si certains sont plutôt romantiques, d’autres le sont moins. Pour le psychologue Sadasiven Coopoosamy, le vocabulaire du couple pendant l’amour en dit long sur la santé sexuelle des amoureux.

« Si c’est le silence total, c’est qu’il y a quelque chose qui cloche. Les couples se parlent normalement et chacun communique de façon très différente », souligne le psychologue. Pour ce dernier, l’excitation verbale a une place importante au lit. « Cela crée l’ambiance. Avec les mots appropriés, on peut faire monter la libido et accroître le désir chez l’autre », estime-t-il.

Il faut donc se laisser aller et s’exprimer selon lui. « L’amour n’a pas d’étiquette. Chaque couple a ses spécificités. Certains sont tendres et préfèrent les mots doux. D’autres sont plus dynamiques et préfèrent les mots plus osés », constate-t-il. Les romantiques ont donc tendance à complimenter leurs partenaires et à parler sur ce qu’ils sont en train de faire. Par contre, d’autres ont une préférence pour les mots crus.

« En amour, il n’y a pas d’interdit et encore moins de gêne. D’où les mots crus chez les hommes », ajoute-t-il. Toutefois, quoi qu’il en soit, mots doux ou mots crus, il est essentiel de respecter l’autre. « Ce moment intime partagé par le couple reflète leur santé sexuelle, d’où l’importance de bien soigner son vocabulaire et faire plaisir à l’autre, en action et à l’oreille ».

S’inspirer de la littérature érotique

Les livres et romans pour adultes peuvent être bénéfiques pour le couple. Le temps d’une lecture, le couple peut s’évader et surtout nourrir son imaginaire. « Mine de rien, la lecture érotique peut avoir des vertus thérapeutiques », souligne le psychologue Sadasiven Coopoosamy.

En effet, la littérature coquine a la capacité d’éveiller le désir sexuel, tant chez l’homme que chez la femme. D’ailleurs, la saga Cinquante Nuances de Grey avait soulevé le débat et à travers cette trilogie, de nombreux couples en Europe et aux États-Unis disent avoir trouvé des solutions à leurs problèmes de couples.

Le lecteur peut ainsi aider à donner du peps à sa relation sexuelle. « C’est une touche de fantaisie qu’on arrive à se permettre. On laisse faire l’imaginaire et on s’inspire de ces romans à l’eau de rose. Sa vie sexuelle peut alors avoir un nouveau dynamisme », estime Sadasiven Coopoosamy. Cependant, il ne faut pas se renfermer sur la lecture selon lui. « On partage avec son conjoint ce qu’on lit et surtout de ce qui peut les inspirer », ajoute-t-il. Cette pratique aide à décomplexer la sexualité selon lui.

Les dix livres à lire :

  • Le goût du péché d’Esparbec
  • Les mains baladeuses de La Musardine
  • L’amour en marge de Françoise Rey
  • Simply sexual de Kate Pearce
  • Natural Law de Joey Hill
  • Willing victim de Cara McKenna
  • The Siren de Tiffany Reisz
  • The Crossfire Series : La trilogie de Sylvia Day
  • Sensuelles et sans suite de Emily Dubberley
  • Délivre-moi de Julie Kenner
Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer