Désirs & PlaisirsSexualitéSlider

La santé sexuelle des seniors : désirs et plaisirs au rendez-vous

La vie sexuelle d’une personne n’a pas de date de péremption. Elle dure aussi longtemps que possible à condition d’être entretenue. Ainsi, pour avoir une vie sexuelle épanouie après 60 ans, il faut faire des efforts et surtout preuve d’imagination. Explications.

Plusieurs études faites à travers le monde le prouvent : l’amour, comme le sexe, n’a pas d’âge. De nombreux couples continuent à avoir une vie sexuelle bien remplie après 60 ans, mais la sexualité des seniors reste un sujet tabou à Maurice comme partout ailleurs.

« Les mythes ont la vie dure », déclare le psychologue Sadasiven Coopoosamy. Ce dernier estime qu’il ne faut pas se laisser berner par les mythes et croyances entourant la sexualité. Celle-ci n’est pas réservée qu’aux jeunes. Les seniors eux aussi ont une vie sexuelle et certains plus épanouie que d’autres. « La virilité peut, certes diminuer avec l’âge, mais pas le désir ».

Certains hommes auront plus de mal à parvenir à une érection avec le temps, mais avec un peu d’imagination, il est possible d’entretenir sa vie sexuelle à tout âge. Pour le psychologue, dans de nombreux cas, des changements peuvent contribuer à réveiller la libido. « Bien évidemment, on ne parle pas d’une sexualité torride, mais d’une relation centrée sur l’attention et les caresses », ajoute-t-il.

Tout comme les jeunes couples, le sexe a ses avantages dont peuvent profiter les seniors. Il aide à réduire le stress et à promouvoir le bien-être psychologique et à maintenir une bonne santé cardiovasculaire.

Toutefois, pour les femmes, c’est une tout autre histoire, selon le psychologue. En effet, avec la ménopause, la femme perd peu à peu sa féminité et le désir en même temps. De plus, les femmes ménopausées peuvent être affectées par la sécheresse vaginale, ce qui va rendre les relations sexuelles douloureuses.

Plusieurs raisons peuvent expliquer que chez certains seniors, la vie sexuelle est absente. « Il y a les maladies qui fragilisent une personne et avec l’âge, s’ajoute plusieurs complications de santé et cela peut avoir un impact direct sur la sexualité », indique-t-il, tout en précisant que plusieurs autres facteurs peuvent dégrader la vie sexuelle des seniors.

Trouble de l’érection : attention aux médicaments

L’abus de médicaments peut entraîner de nombreux soucis de santé, incluant le trouble de l’érection. Il est plus qu’important d’éviter l’automédication et d’avoir un avis médical avant la prise d’un antibiotique ou tout autre médicament. Un conseil : consulter un urologue ou un médecin généraliste dès qu’on note un changement dans sa vie sexuelle. Halte aussi aux médicaments miraculeux qui aident à maintenir une érection. Là aussi, l’avis médical est essentiel au risque de se retrouver aux urgences, car ces médicaments pourraient être néfastes pour le cœur, surtout chez les hommes les plus âgés.

Hygiène de vie à revoir

Une bonne santé sexuelle épanouie rime avec une hygiène de vie sans faille. En effet, il y va de pratiquer une activité physique régulière et d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Cependant, une bonne hygiène de vie inclut aussi des bonnes nuits de sommeil, de temps de repos respecté et moins de sédentarité dans son quotidien.

Les fantasmes également au rendez-vous

Selon une enquête menée par le site « Terre des Seniors » auprès des internautes de plus de 55 ans, les fantasmes sont bels et bien présents dans leur vie. 73% des personnes sondées affirment que leurs fantasmes sont toujours aussi forts. 85% des seniors avouent aimer regarder des films érotiques et 44% d’entre eux préfèrent partager ce moment à deux.

Quant au vieillissement naturel du corps du conjoint, 84% ne considèrent pas ce phénomène comme un obstacle au désir. Cela ne changerait rien à leur sexualité (67%). 16% y voient d’ailleurs un symbole attendrissant de la longévité de leur couple. Pour faire l’amour, les seniors choisissent rarement les endroits insolites, comme l’ascenseur, la voiture ou sous une porte-cochère. Seuls 19% révèlent faire fréquemment des folies.

Au même titre que les trentenaires, les seniors fréquentent les sites de rencontres sur Internet. Ils sont une large majorité (64%) à penser qu’il est tout à fait possible de rencontrer une nouvelle âme sœur sur internet.

Mots clés

Articles Liés

Close