Désirs & PlaisirsSexualitéSlider

Couple : 3 bonnes raisons de s’embrasser

Un couple qui s’embrasse est un couple en bonne santé. Le baiser n’est pas qu’un simple acte physique. Il est le signe d’un attachement émotionnel et sentimental. À l’occasion de la Journée mondiale du baiser observée le samedi 6 juillet, voici cinq bonnes raisons pour que les nouveaux couples et ceux qui ont traversé des années ensemble s’embrassent tous les jours.

Une preuve d’amour

Il existe mille et une façons de montrer son amour à son partenaire. Outre les cadeaux, les bouquets de fleurs ou les invitations au restaurant, le baiser est également une preuve d’amour. Un baiser devient donc le symbole d’un amour. « Sans avoir à dire Je t’aime, on communique son amour à l’autre. L’action est plus significative que les paroles », explique le psychologue Sadasiven Coopoosamy. Par contre, pour ce dernier, le baiser seul ne suffit pas. Il est important de l’accompagner avec les petites attentions. « De plus, on ne parle pas de baiser furtif, mais d’un long baiser langoureux. Pour ce genre de baiser, il faut d’abord être amoureux et ensuite passionné », ajoute-t-il.

Créer un attachement

Le baiser peut aider à créer un sentiment d’attachement entre le couple et avec son partenaire. En effet, s’embrasser tous les jours est le moyen le plus efficace de créer un lien. Tel un rituel, le baiser devient essentiel au sein du couple. Le baiser pour se dire bonjour au réveil ou se dire bonne nuit, autant d’occasions à saisir pour entretenir ce lien entre les deux partenaires. De plus, le simple fait de s’embrasser peut réveiller la libido et au sein du couple, faire pétiller sa vie sexuelle de temps en temps peut aider à rompre avec la routine. Le baiser romantique peut devenir érotique dépendant de l’ambiance qui y règne et aussi parce que les lèvres font partie des zones érogènes du corps.

Bon pour la santé mentale

Se sentir aimer est le meilleur des sentiments. L’ocytocine, aussi connue comme l’hormone de l’amour, est découplée lors d’un baiser. S’embrasser permet de libérer cette hormone qui aide également à diminuer l’anxiété, la colère, la peine et la tristesse. On se sent bien dans sa peau et la santé mentale est améliorée. Finalement, s’embrasser est bon pour le moral et se sentir aimer procure une sensation de bonheur. De plus, le baiser est un antistress naturel, il favorise la bonne entente et laisse moins la place aux conflits.

Le baiser, une pratique marginale à l’échelle mondiale

Malgré tous les bienfaits cités, le baiser langoureux n’est cependant pas la norme dans une majorité de cultures à travers le monde, comme l’ont montré des chercheurs de l’université d’Indiana. En réponse à des recherches qui avançaient que 90% des sociétés s’embrassaient sur la bouche, une équipe de scientifiques américains, qui s’est intéressée au phénomène, est arrivée à des conclusions différentes.

« Nous avons émis l’hypothèse que certaines cultures ne s’adonnaient pas au baiser romantique [ou] sexuel, ou qu’elles trouvaient que c’était un étrange étalage d’intimité, et nous avons été surpris de trouver que c’était le cas dans une majorité des cultures », commente Justin Garcia du Kinsey Institute de l’université de l’Indiana.

Le professeur Garcia a utilisé des méthodes d’analyse interculturelle standard qui n’avaient pas été prises en compte lors des études précédentes, comme le souligne le scientifique. Justin Garcia et son équipe se sont intéressés à 168 cultures du monde entier pour évaluer le rapport de chacune au baiser.

Seulement 46% des 168 cultures étudiées pratiquent le baiser sur la bouche, bref ou prolongé. « Cela nous rappelle à quel point notre ethnocentrisme occidental peut influencer la manière dont nous envisageons les comportements humains », explique le professeur Garcia. On notera que le baiser est plus répandu au Moyen-Orient, où les 10 cultures sondées par l’équipe considéraient cette pratique comme normale. Des résultats plus étonnants ont émané des données d’Amérique du Nord où seulement 55% des cultures étudiées trouvent normale ce type d’effusion, contre 70% en Europe et 73% en Asie.

En revanche, le baiser était absent des cultures sondées en Amérique Centrale, en Afrique Sub-Saharienne, en Nouvelle-Guinée et de la région amazonienne à en croire cette étude intitulée : « Le baiser romantique sexuel est-il une vérité quasi universelle chez l’Homme ? » Il semblerait que cette question ait une relation avec la complexité sociale, parce que l’étude en a conclu que plus une société était stratifiée, plus ses membres étaient susceptibles de s’embrasser.

En revanche, l’auteur de l’étude a précisé ne pas savoir d’où provenait cette habitude. Il a aussi tenu à préciser que les chimpanzés pratiquent le « French kiss », la bouche ouverte. Chez l’Homme, le fait de s’embrasser est une manière de se renseigner sur son partenaire sexuel, en échangeant des phéromones, explique Justin Garcia. Mais pourquoi certaines sociétés ont-elles adopté cette pratique, reste inconnue. L’auteur pense qu’il est nécessaire de poursuivre les recherches pour comprendre ces phénomènes.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer