SeniorSlider

Vitamine D : une carence fréquente chez les seniors

Essentielle pour la santé des os, la vitamine D aide à l’absorption du calcium et du phosphore. Cependant, chez de nombreuses personnes, une carence en vitamine D est très fréquente. Il s’agit d’une prévalence relativement élevée chez les personnes âgées et cette carence est associée à plusieurs syndromes gériatriques selon la doctoresse Samia Hafez Amir, médecin généraliste.

Dr Samia Hafez Amir
Dr Samia Hafez Amir

La vitamine D intervient dans le l’absorption du calcium et du phosphore, et joue un rôle essentiel dans la minéralisation des os. « Notre besoin quotidien en vitamine D est de 10 microgrammes et il existe deux sources de vitamine D ; le soleil et l’alimentation », explique la doctoresse Samia Hafez Amir.

En effet, la principale source de vitamine D est le soleil. Ainsi, une exposition quotidienne au soleil aide l’organisme à fabriquer la quantité de vitamine D nécessaire. « Il suffit de passer environ dix à quinze minutes par jour au soleil avec 40 % de la surface de la peau exposée pour avoir le quota nécessaire », fait-elle comprendre.

Ensuite, une petite quantité de vitamine D provient de l’alimentation. Et là aussi, il y a un nombre limité d’aliments qui contiennent naturellement de la vitamine D. Parmi, on retrouve le poisson, le jaune d’œuf et le foie. Il existe aussi d’autres aliments qui sont enrichis de cette vitamine.

Malgré ces deux sources différentes de vitamine D, de nombreuses personnes âgées font face à une carence. Pour le Dr Samia Hafez Amir, plusieurs facteurs contribuent à l’augmentation du risque de carence chez les seniors. D’abord, il y a l’âge qui est un facteur de risque indépendant, mais aussi la diminution du temps passé à l’extérieur. « Sans une exposition adéquate au soleil, il est presque impossible d’atteindre des niveaux suffisants de vitamine D à partir de sources nutritionnelles », précise-t-elle.

Aussi, avec l’âge, il y a l’état de la peau qui ne facilite pas la production de la vitamine. Une pigmentation foncée de la peau peut également être un facteur déclencheur d’une carence. Et bien évidemment, la diminution de la consommation chez les personnes âgées fait qu’il y a moins de vitamine D dans l’assiette au quotidien.

La doctoresse attire aussi l’attention sur plusieurs autres facteurs, dont l’obésité, et des complications de santé telle qu’une affection médicale associée à la malabsorption tout comme une insuffisance rénale. « Certains médicaments peuvent aussi être la source d’une carence. Parmi, on retrouve les médicaments pour l’épilepsie », indique-t-elle.

Les effets d’une carence en vitamine D

Une carence en vitamine D est un marqueur de mauvaise santé générale selon la doctoresse Samia Hafez Amir. « Le manque de vitamine D n’affecte pas uniquement les os (ostéoporose), mais est aussi associé au déclin cognitif, à la dépression, à l’hypertension, au diabète de type 2, aux maladies cardiovasculaires, au système immunitaire et à certains cancers dont le plus souvent cité est le cancer du colorectal », fait comprendre le médecin, tout en précisant qu’il existe une relation directe entre de faibles niveaux de vitamine D et les symptômes de fragilité chez les personnes âgées.

Quand prendre un supplément en vitamine D ? Dans certains cas, les médecins recommandent de prendre un supplément en vitamine D pour les personnes à haut risque ou encore aux patients ayant des antécédents de fracture ou d’ostéoporose selon elle.

Des symptômes vagues

Une carence en vitamine D peut avoir des symptômes, mais ces derniers sont souvent très vagues. On peut avoir des douleurs et courbatures généralisées, une faiblesse musculaire, une lourdeur dans les jambes, de la difficulté à se lever de la position assise ou encore une démarche dandinée (marche/mouvement anormal dû à la faiblesse musculaire).

Toxicité de la vitamine D

Le risque de toxicité à la vitamine D est très rare selon le Dr Samia Hafez Amir. Cela peut cependant être le cas en raison de l’ingestion excessive de suppléments de vitamine D sur une longue période. « De ce fait, les patients qui sont traités pour une carence en vitamine D avec des doses élevées de suppléments de vitamine D pendant une longue période doivent faire un suivi régulier avec des examens sanguins en laboratoire », insiste-t-elle. Pour ce qui est des signes et symptômes d’une toxicité de la vitamine D, on retrouve le manque d’appétit, la perte de poids, l’urination abondante et l’arythmie cardiaque.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page