Actu SantéSeniorSlider

Surconsommation de médicaments : attention à l’excès

Trop de paracétamol, trop d’antibiotiques et surtout trop d’oublis. La surconsommation de médicaments chez les personnes âgées est un fait avéré. Face à ce problème, il est important de trouver des solutions simples et efficaces selon Norina Sookmoulla, pharmacienne et directrice de Nori Pharm et Noor Pharma.

Des médicaments à prendre le matin, à midi et le soir. Tel est le rituel de nombreux seniors atteints de multiples pathologies. Des médicaments pour le cœur, pour la tension et parfois contre les douleurs également. Dans certains cas, d’autres médicaments sont pris sans ordonnance pour trouver un potentiel soulagement.

Toutefois, cette automédication peut être étroitement liée à une surconsommation de médicaments. L’excès de médicaments dans le corps peut nuire à la personne. Ensuite, il y a le manque d’accompagnement des personnes âgées.

Livrés à eux-mêmes, certains seniors qui vivent seuls doivent se prendre en charge et ne sont pas éduqués sur les dosages adéquats des médicaments. « On constate que certaines vieilles personnes ne jurent que par la prise d’un comprimé pour soulager une douleur, mais ne savent pas quel dosage respecté », explique Norina Soomoulla.

Aussi, elle préconise le support et le soutien de la famille pour mieux encadrer les seniors. « Les jeunes lisent et s’informent. Ils sont au courant des méfaits d’une surconsommation de médicaments et doivent pouvoir trouver le temps d’expliquer cela à leurs aînés », ajoute-t-elle. Cette dernière souligne que le dosage est un aspect important à prendre en considération.

« La mémoire, faisant défaut avec l’âge, de nombreuses personnes ont tendance à oublier si elles ont déjà pris leurs médicaments ou pas. Au final, elles se retrouvent avec un double dosage dans le corps. Les effets sont néfastes à long terme », indique-t-elle. En effet, elle tire la sonnette d’alarme sur l’excès de paracétamol chez les Mauriciens.

« La surdité est liée à la surconsommation de paracétamol. Beaucoup de Mauriciens ne le savent pas et continuent à en prendre en excès », constate la pharmacienne. Une sensibilisation à la prise des médicaments est donc nécessaire.

La boîte à pilules

Les piluliers peuvent être une solution très simple et surtout très efficace pour les personnes âgées. Il s’agit d’un boîtier doseur de médicaments permettant de ranger les comprimés à prendre sur une base journalière. On retrouve une case pour chaque jour. C’est très pratique pour aider ainsi les seniors à ne pas manquer leurs prises de médicaments et surtout de ne pas en prendre plus qu’il en faut.

Halte au paracétamol

Pris à haute dose, le paracétamol augmenterait les risques d’infarctus et d’ulcère, indique une étude scientifique britannique publiée dans la revue spécialisée Annals of the Rheumatic Deseases. Délivré sans ordonnance, le paracétamol ne serait pas sans aucun risque. À travers une étude, des scientifiques mettent en garde contre les effets secondaires et indésirables du paracétamol.

Absorbé, à raison de 3 grammes, plusieurs fois par jour sur une longue période (plus de deux semaines), cet antalgique augmenterait de 20% les risques de maladies cardiovasculaires, infarctus et AVC (accident vasculaire cérébral) et deviendrait toxique pour le foie.

Mots clés

Articles Liés

Close