Actu SantéSeniorSlider

Quel régime alimentaire adopter pour prévenir les risques de démence ?

On sait aujourd’hui qu’avoir un régime alimentaire équilibré permet de rester en bonne santé. Mais qu’en est-il du rôle de l’alimentation dans la prévention de la démence ? À l’heure actuelle, il n’existe toujours pas de traitements contre la démence, toutefois adopter un régime adapté permettrait de prévenir la maladie ou de la ralentir en cas de diagnostic précoce. C’est ce que nous explique la nutritionniste Nirusha Pahladi.

La nutritionniste Nirusha Pahladi

MIND, un régime pour ralentir le vieillissement du cerveau

Le « MIND » est un régime qui a été spécialement conçu pour améliorer la fonction cérébrale et réduire les risques de démence. Des études américaines ont démontré que les personnes qui avaient suivi le « MIND » régulièrement voyaient leur risque de contracter la maladie d’Alzheimer diminuer de moitié.

Les recherches ont aussi révélé que même s’il n’était pas suivi strictement, il avait un réel impact sur la diminution des troubles cognitifs. Ce dernier combine deux régimes déjà existants : le méditerranéen et le DASH, riches en aliments bons pour le cerveau. Ces deux régimes ont, par ailleurs, déjà fait leurs preuves sur la diminution des troubles cardiovasculaires et l’hypertension.

Le régime DASH met l’accent sur les légumes, les fruits, les produits laitiers à faible teneur en matière grasse et comprend des céréales complètes, du poisson, de la volaille, des haricots, des graines, des fruits à coque et des huiles végétales.

Quant au régime méditerranéen, celui-ci compte très peu de viande rouge et fait la part belle aux céréales complètes, aux fruits et légumes, aux poissons et crustacés, aux fruits à coque, à l’huile d’olive et autres matières grasses saines.

Adopter une telle alimentation ne fait pas tout. La nutritionniste rappelle, en effet, que rester actif à la fois sur le plan physique et mental est tout aussi important.

Les aliments à limiter

Afin de préserver toutes nos capacités cérébrales, Nirusha Pahladi recommande de limiter la consommation d’aliments riches en acides gras saturés et en acides gras trans. Voici une liste des aliments à éviter ou à consommer avec modération :

  • Les produits frits. Ces derniers dégagent une substance chimique étroitement liée au développement de la maladie d’Alzheimer.
  • Les pâtisseries et les sucreries.
  • Le fromage.
  • Le beurre. Mieux vaut privilégier l’huile d’olive pour assaisonner ou faire sauter les aliments, mais attention à ne pas l’utiliser pour frire.
  • La viande rouge

Les gestes à adopter pour faciliter l’alimentation d’un proche atteint de démence
Les personnes atteintes de démence ont parfois du mal à s’alimenter. Pour faciliter leur l’alimentation, il faut tout d’abord privilégier un environnement calme et chaleureux, respecter leurs envies alimentaires, garder des horaires fixes pour les repas et enfin leur redonner de l’autonomie grâce au manger-mains.

Mots clés

Articles Liés

Close