SeniorSlider

Les grands-parents se sentent moins seuls s’ils s’occupent de leurs petits-enfants

Des chercheurs allemands ont montré que les grands-parents qui consacrent une partie de leur temps à s’occuper de leurs petits-enfants pourraient se sentir moins seuls et isolés que leurs pairs qui ne s’investissent pas autant dans la garde d’enfants.

Une équipe de l’Universitätsklinikum Hamburg-Eppendorf allemande a mené une étude prenant en compte 3.849 grands-parents âgés de 40 à 85 ans, dont 1.125 disaient s’occuper activement de leurs petits-enfants, et leur ont demandé d’évaluer leur isolement social et leur sentiment de solitude au moyen d’échelles validées. Les deux échelles allaient de un à quatre, un indiquant que le sujet était fortement d’accord avec l’affirmation et quatre représentant un fort désaccord.

Leurs conclusions, reprises en ligne sur BMJ Open, ont montré qu’après avoir pris en compte les différents facteurs pouvant influencer les résultats, comme le statut marital, la santé, l’activité physique et les symptômes de dépression, les grands-parents qui jouaient un rôle important dans la garde de leurs petits-enfants affichaient des scores plus faibles d’isolement social et de solitude et un réseau social plus vaste que les grands-parents qui ne jouaient pas un rôle actif.

Les chercheurs ont souligné que les grands-parents aident de plus en plus à garder leurs petits-enfants mais que la plupart des recherches à ce jour se concentraient sur le rôle des grands-parents qui prennent entièrement en charge leurs petits-enfants en remplaçant les parents. Peu de recherches se sont concentrées sur la garde d’enfant ponctuelle et surtout son effet sur la vie sociale des grands-parents. Des études précédentes avaient déjà montré qu’un bon réseau social pouvait être un facteur clé de bien-être, particulièrement lorsque l’on prend de l’âge, et que les petits-enfants peuvent protéger les personnes âgées de la dépression et des sentiments de solitude.

Comme cette étude se fonde sur l’observation, les scientifiques notent qu’ils ne peuvent pas établir de lien de cause à effet mais précisent cependant que d'”assister les parents à équilibrer leur vie professionnelle et de famille en offrant une garde d’enfant supplémentaire pourrait doper l’amour-propre des grands-parents, et pourrait faciliter les relations positives avec leurs enfants et leurs petits-enfants.”

“De plus, s’occuper de ses petits-enfants peut aussi permettre aux grands-parents d’étendre leur cercle social et offrir des opportunités d’établir des relations avec d’autres parents ou grands-parents.”

L’équipe de chercheurs précise cependant que les effets positifs sur les grands-parents peuvent s’émousser s’ils sont trop souvent sollicités et si la garde d’enfants interfère avec d’autres aspects de leur vie.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer