SeniorSlider

Les 7 défis du diabétique âgé

Chez les seniors, plusieurs facteurs contribuent à une mauvaise gestion de la maladie, surtout du diabète. Il est donc important revoir les problèmes liés à la prise en charge du malade car plusieurs complications surviennent quand le taux de sucre dans le sang n’est pas suivi de près. Voici les sept défis du diabétique passé un certain âge selon le Dr Samia Hafez Amir.

Dr Samia Hafez Amir
Dr Samia Hafez Amir.

1.La mobilité réduite

Tout comme la diminution de la vue et la surdité, une mobilité réduite liée à l’âge a également un impact sur le suivi médical. « La vieillesse entraînent souvent des complications de santé telles que l’ostéoporose et l’arthrose, entre autres », indique le Dr Samia Hafez Amir. Cette incapacité affecte l’autonomie de la personne et ne permet pas de faire de l’exercice physique comme recommandation dans la gestion du diabète. « Par contre, il existe des activités et des mouvements à faire chez soi. Il faut en parler à son médecin pour être bien conseillé », fait-elle comprendre.

2.Les troubles mentaux

Autre facteur qui limite la bonne gestion de la maladie chez le diabétique concerne les troubles mentaux liés à l’âge. Que ce soit l’Alzheimer, la perte de mémoire, la démence ou la dépression, les troubles mentaux apparaissent à un certain stade de la vie entraînant plusieurs autres complications. « Les diabétiques âgés peuvent alors oublier de prendre leurs médicaments ou alors en prendre plusieurs fois la dose prescrite sans s’en rendre compte et cela peut être très dangereux », précise-t-elle.

3.Le manque de soutien psychosocial

La solitude et l’isolement sont de vrais fléau chez les seniors. Seuls, ils ont souvent du mal à suivre de près leurs traitements. Cette absence de soutien psychosocial peut également aggraver les conditions de santé du patient selon le médecin. « De ce fait, on essaie autant que possible d’avoir la contribution d’un membre de la famille ou d’un aide-soignant pour s’assurer que la maladie soit bien contrôlée », soutient le Dr Hafez Amir. L’autre revers de la situation est la difficulté à prendre en charge tout l’aspect financier qu’implique un traitement approprié du diabète.

4.La polypharmacie

Au fil des années, les patients peuvent se retrouver avec différentes prescriptions de différents médecins et ainsi avoir plusieurs médicaments à prendre. « C’est ce qu’est la polypharmacie. Très souvent, un patient va voir différents médecins pour ses différents problèmes de santé, pas nécessairement liés au diabète, et avoir ainsi différents traitements. Ces médicaments divers et qui ne sont pas prescrits de manière concertée peuvent mener à un surdosage ou alors à une mauvaise interaction », fait-elle ressortir. Il est donc recommandé que les prescriptions soient revues occasionnellement par le médecin traitant.

5.Les troubles de l’alimentation

A un âge un peu plus avancé, l’alimentation change. Perte de goût, difficulté à manger certains aliments ou encore la réticence à changer ses habitudes impactent directement sur la glycémie et ainsi mènent à une mauvaise gestion de la maladie. « Il faut savoir que l’aspect clé du traitement diabétique repose sur l’alimentation car c’est la bonne gestion de sa consommation de glucose dans les aliments qui régule la glycémie », précise le médecin.

6.La méconnaissance de l’hypoglycémie

Avec l’âge et surtout après avoir vécu avec le diabète pendant de nombreuses années, la sensibilité à l’hypoglycémie diminue. « Le patient a plus de mal à identifier les signes d’un taux de sucre trop bas dans le sang et de ce fait s’expose à plus de complications », dit-elle. En temps normal, on peut reconnaître une situation d’hypoglycémique à travers certains symptômes tels que l’étourdissement, la somnolence, la confusion, des picotements, des tremblements, des nausées et dans certains cas une difficulté à parler et un trouble de la concentration.

7.La perte de vue et d’audition

Avec l’âge, la vue est affectée. Idem pour l’audition. Ces changements affectent souvent le quotidien de la personne qui a du mal à bien entretenir sa santé et surtout à bien suivre ses traitements. « On constate que souvent les personnes âgées ne voient pas bien et font beaucoup d’erreurs en prenant leurs médicaments. Ils se trompent de médicaments. La perte de la vue les affecte bien plus que celle de l’audition », explique le Dr Samia Hafez Amir.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page