SeniorSlider

Dr Pascale Dinan : « Le confinement a eu un impact sur nos aînés »

Même si le confinement était inévitable pour enrayer la propagation du nouveau Coronavirus, celui-ci aura bouleversé la vie des personnes âgées. C’est ce que nous explique la Dr Pascale Dinan, gériatre et présidente du groupement FIAPA.

La période de confinement a eu un impact psychologique sur les seniors. Gérer la question des décès pendant le confinement a été quelque chose de particulièrement difficile pour les personnes âgées. Il n’y a pas eu de cérémonie religieuse, ni même de rassemblement, ce qui a des incidences sur leur capacité à faire le deuil de leur proche.

Pendant le confinement, la peur d’être infecté par la Covid-19 s’est installée. Une peur qui, selon la gériatre, a largement été entretenue par les médias et les réseaux sociaux qui étaient inondés d’informations concernant la maladie. Ce trop-plein d’informations a engendré chez certaines personnes de l’inquiétude et de l’angoisse. Cependant, aujourd’hui, s’il y’a bien une leçon à retenir, c’est qu’il faut savoir prendre de la distance par rapport aux informations que l’on reçoit, faire la part des choses et apprendre à se déconnecter quand il le faut.

Outre la peur et l’angoisse, l’isolement des personnes âgées dû au confinement a été très dur à vivre pour certaines. « J’ai reçu des témoignages de certains patients qui m’expliquaient qu’ils n’avaient vu personne pendant trois mois. Une situation très difficile quand on est senior », affirme la Dr Pascale Dinan. Elle ajoute également qu’il ne faut pas oublier non plus les mesures de confinement total qui avaient été prises par les maisons de retraite et qui ont, elles aussi, eu un impact sur les aînés.

La reprise de la vie post-confinement

Alors que la Dr Pascale Dinan avait écrit un plaidoyer en faveur des personnes âgées afin d’éviter qu’elles soient mises de côté après cette longue période, elle félicite les décisions qui ont été prises. La vie a presque repris son cours normal. Suite aux mesures de confinement, il n’y a finalement pas eu de stigmatisation par l’âge. On n’a pas demandé aux personnes âgées de rester chez elles ou de limiter leur déplacement, au contraire.

Les règles sanitaires, le port du masque et la distanciation sociale ont été bien acceptés et respectés par la population la plus âgée. Quant à ceux qui sont restés seuls pendant toute la durée du confinement, ils ont enfin pu retrouver leurs proches et sortir de nouveau. Enfin, les clubs et les activités pour seniors se remettent en place petit à petit et toujours dans le respect des mesures sanitaires.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer