DépressionPsychoSlider

Santé mentale : brisez les tabous avec la psychologue Veediasha Bekaroo

Veediasha Bekaroo, psychologue, fait de la sensibilisation sur la santé mentale depuis juillet dans plusieurs ONGs. Elle dit avoir constaté que beaucoup de personnes hésitent à parler de leurs problèmes de santé mentale. « Elles préfèrent vivre avec leurs problèmes que de chercher de l’aide médicale.

En effet, la stigmatisation sociale liée à la santé mentale et la discrimination dont elles sont victimes peuvent aggraver leurs difficultés et rendre leur rétablissement encore plus difficile. »

La psychologue souligne que la maladie mentale peut toucher n’importe qui, indépendamment de l’âge, du sexe, du statut social et de l’appartenance ethnique. « Nous devrions comprendre qu’il ne faut pas avoir honte quand il s’agit de maladie mentale », martèle notre interlocutrice.

Veediasha Bekaroo.
Veediasha Bekaroo.

Selon Veediasha Bekaroo, c’est une condition médicale, tout comme les maladies cardiaques ou le diabète. « L’isolement social, les mauvaises conditions de logement, le chômage et la pauvreté sont principalement liés aux problèmes de santé mentale. Nous sommes nombreux à penser que les personnes souffrant de troubles mentaux sont violentes et dangereuses, alors qu’elles risquent davantage de se faire du mal que d’en faire aux autres. »

La psychologue affirme que souvent, on ne reconnaît pas les signes. Elle dit être convaincue que les familles doivent être formées sur les bonnes stratégies pour aider leur proche atteint de maladie mentale. « Manger ou dormir trop ou trop peu, s’éloigner des personnes et des activités habituelles, n’ayant peu ou pas d’énergie, se sentir engourdi ou ne rien ressentir, ce sont autant de signes qu’il ne faut pas négliger. »

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page