PsychoSanté mentaleSlider

La solitude : quand aimer être seul est bénéfique pour notre bien-être

Si dans nos sociétés ultra-connectées la solitude fait souvent peur, cette dernière est cependant essentielle pour s’épanouir et apprendre à s’aimer. Le psychologue Sarvesh Dosooye nous fait découvrir ses nombreux bienfaits.

Ne pas confondre solitude et isolement

La solitude et l’isolement sont deux choses différentes. Prendre un moment seul pour soi ne veut pas dire s’isoler. En effet, la solitude est un état complexe qui procure un sentiment de bien-être. Aimer être seul de temps en temps ne signifie pas non plus de ne pas avoir de vie sociale. Au contraire, on peut avoir des liens sociaux très développés. L’un n’est pas incompatible avec l’autre. En revanche, la notion d’isolement est associée à la souffrance. C’est un état continu et pénible de la solitude. On souffre parce que l’on se sent seul. L’isolement est d’ailleurs néfaste pour la santé mentale. La solitude, elle, offre un moment de paix avec soi-même et apporte beaucoup de positif dans la vie. Il ne faut donc pas confondre les deux.

La solitude pour reposer le corps et l’esprit

Dans le monde actuel où tout bouge de plus en plus vite, il est primordial parfois de prendre le temps de s’arrêter, aussi bien pour notre santé physique que psychique. En effet, l’organisme a besoin de repos et de sommeil, mais pas seulement. Le corps et l’esprit ont également besoin d’un moment pour se relaxer consciemment. Comme nous sommes sans cesse sollicités par les réseaux sociaux, les emails, l’internet, les collègues et les proches, entre autres, cela engendre du stress et de la fatigue. Il arrive donc un moment où il faut savoir dire stop et se déconnecter pour mieux se ressourcer et recharger ses batteries. C’est indispensable pour pouvoir vivre en harmonie avec les autres.

Il est donc important de se vider l’esprit pour se sentir mieux et repartir sur de bonnes bases. Il a d’ailleurs été prouvé que la solitude favorisait la productivité, la créativité et l’épanouissement. En plus, la solitude est également bénéfique pour notre système nerveux. En effet, des études ont révélé que lorsque l’on se retrouvait dans un état de solitude voulu, cela crée de nouvelles connexions au niveau du cerveau. Sur le plan du développement personnel, la solitude est aussi bénéfique.

La solitude pour se retrouver

La solitude est un moment privilégié que l’on s’accorde avec soi-même. Quand on se retrouve seul, on peut prendre soin de soi. C’est un moment de réflexion où l’on repense à notre vie, à tout ce que l’on a fait, n’a pas fait, à nos succès, à nos échecs… C’est une introspection à la fois subjective et objective qui n’a pas pour

vocation de mettre le moral à zéro, mais au contraire d’en sortir heureux. Grâce à ces moments de solitude, on peut s’améliorer en tant qu’individu et surtout apprendre à mieux se connaître. En effet, réfléchir et voir les choses sous un nouvel angle permet d’en tirer des leçons et d’avancer.

D’autre part, la solitude nous met face à notre propre personne, sans filtre, tel que nous sommes. C’est comme accepter de se regarder dans un miroir. Lorsque l’on est avec soi-même, on ne peut pas faire semblant, on est « nous » simplement. D’une certaine manière, la solitude a un aspect libérateur. En effet, la pression sociale et notamment celle des réseaux sociaux font que l’on est parfois amené à agir différemment de ce que l’on est réellement.

Enfin, en nous renvoyant à nous-mêmes, la solitude nous permet d’apprendre à nous aimer tels que l’on est. D’ailleurs, pour pouvoir être apprécié des autres, il faut avant tout savoir s’apprécier soi-même.

Comment bien profiter d’un moment de solitude ?

Pour profiter au mieux d’un moment de solitude, il est préférable de choisir un endroit calme où l’on est en paix avec soi-même et où le bruit et les distractions se font rares. « L’idéal est d’être en pleine nature comme à la plage, au contact des fleurs ou en forêt » explique le psychologue. Mais si l’on n’a pas le choix et que l’on est coincé entre quatre murs, mieux vaut choisir un endroit paisible dans lequel on se sent bien et qui invite à la déconnexion.

Dans ces moments de solitude, il est important de faire des choses que l’on apprécie que ce soit faire du sport, jouer de la musique, chanter, écrire ou encore dessiner. Pour cela, il faut savoir se connaître, s’accepter et surtout savoir ce que l’on aime.

Pourquoi certaines personnes fuient-elles la solitude ?

Il est très fréquent que certaines personnes détestent être seules. Ces personnes fuient la solitude puisqu’en réalité elles n’arrivent pas à rester avec elles-mêmes. Étant donné que la solitude renvoie directement à qui l’on est vraiment, et bien certaines personnes ne peuvent pas gérer ce face à face avec elles-mêmes et voir leurs défauts.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer