PsychoSanté mentaleSlider

Anwar Maderbocus, spécialiste en santé mentale : « Il faut briser les tabous autour des maladies mentales »

Briser les tabous et permettre aux personnes atteintes de troubles mentaux de bénéficier d’une prise en charge appropriée. C’est le défi que s’est lancé Anwar Maderbocus, spécialiste en santé mentale, qui a travaillé en Angleterre pendant plusieurs années.

« Fous, toké, pagla, la tete pas bon… » Les personnes qui sont atteintes d’une maladie mentale sont traitées de tous les noms à Maurice. Selon Anwar Maderbocus, c’est en partie ce manque de compassion à l’égard de ces personnes qui a fait qu’aujourd’hui, la majorité des Mauriciens hésitent à solliciter les services d’un spécialiste de la santé mentale.

Anwar Maderbocus
Anwar Maderbocus.

« Il faut briser les tabous car la santé mentale est primordiale. Bien souvent, lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie mentale, on pense qu’elle est possédée par des ‘esprits’. Il y a donc toute une éducation et une conscientisation à faire auprès des adultes et des jeunes.»

Depuis janvier 2020 et fort de ses 25 années d’expérience dans le domaine de la santé mentale en Angleterre, Anwar Maderbocus a lancé un service à domicile unique à Maurice pour les personnes qui souffrent en silence et qui, pour une raison ou une autre, hésitent à se rendre à l’hôpital ou à l’hôpital psychiatrique de Brown-Séquard.

Pour éviter l’hospitalisation

Ainsi, en tant que Specialist Community Mental Health Nurse, Anwar Maderbocus aide les clients à travers la thérapie verbale pour trouver la source du problème. « 99% des cas de maladie mentale sont liés à des facteurs externes. C’est pourquoi j’adopte une approche holistique en prenant en considération les facteurs social, environnemental, professionnel, familial et autres. Tout cela peut avoir un impact sur la santé mentale d’une personne. »

Par ailleurs, Anwar Maderbocus dit être conscient que les maladies mentales et une hospitalisation à l’hôpital psychiatrique peuvent être considérées comme un tabou. « C’est pour cette raison que durant la prise en charge du patient, je préfère parler et discuter de tout, que ce soit les médicaments, du soutien et de l’encadrement familial, entre autres, afin d’éviter autant que possible une hospitalisation. »

Pas de diagnostic

Anwar Maderbocus offre aussi ses services aux personnes atteintes de troubles bipolaires, d’anxiété, de stress, de démence, de schizophrénie, et de troubles de la mémoire et du sommeil. « Lorsqu’une personne me contacte, je discute avec elle au téléphone pour faire un premier constat de la situation. Si cela exige une consultation à domicile, on fixe un rendez-vous. »

Il souligne qu’il ne travaille pas en isolation mais qu’il sollicite souvent les services d’un psychiatre, d’un psychologue ou même d’un médecin généraliste. « Je ne fais pas de diagnostic, car ce n’est pas mon travail. Mon but est de prévenir les troubles mentaux et d’accompagner les personnes qui en souffrent déjà. Dans bon nombre de cas, il me faut référer des patients à des psychologues ou des psychiatres. Si la nature du problème est d’ordre médical, alors je sollicite l’aide d’un médecin. »

ll faut savoir qu’Anwar Maderbocus est enregistré auprès du Nursing Council de Maurice. Après plus de 25 ans en Angleterre, il est rentré au pays en 2017. Sur sa page Facebook «Your Mental Health Matters», il partage des articles ayant trait à la santé mentale.

Article rédigé par Nuur-Uddin Jandanee

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer