AlimentsNutritionSlider

Trop de potassium dans le sang : quelles sont les conséquences sur la santé ?

Hyperkaliémie est le terme utilisé pour désigner le surplus de potassium dans le sang. En excès, le potassium peut avoir des effets secondaires sur la santé d’une personne. « Le potassium est un minéral essentiel qui aide à la transmission des impulsions nerveuses et à la contraction musculaire. Il aide aussi au bon fonctionnement des reins, mais un excès de potassium peut, à l’inverse, affecter ces fonctionnements », explique la nutritionniste Divya Poorun.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’un excès de potassium dans le sang. D’abord, il est possible d’avoir des troubles rénaux (insuffisance rénale) qui empêchent ainsi d’éliminer le potassium en quantité suffisante. Certains médicaments peuvent aussi avoir cet effet sur l’organisme. Pour ce qui est des symptômes en cas d’hyperkaliémie, ils sont légers, voire asymptomatiques. Une faiblesse musculaire peut aussi être ressentie. Pour découvrir si on a trop ou peu de potassium dans le corps, un examen sanguin suffit.

Quelles sont les sources de potassium ? À l’état naturel, il se trouve surtout dans les légumineuses comme les haricots blancs, les pois chiches ou les lentilles, les légumes (épinards, pommes de terre, choux, champignons), les fruits (avocats, bananes, abricots, agrumes) et les fruits secs (noix, amandes, pistaches, dattes, figues). Il est aussi très présent dans la viande, les poissons maigres et surtout le gras (saumon, sardines, maquereaux), le chocolat et les céréales complètes. À noter que le café, les graines de cumin, le curry en poudre, le gingembre moulu et les graines de coriandre sont aussi des sources très intéressantes en potassium. Ces aliments sont ainsi à éviter quand on fait face à un excès de potassium dans le corps.

Recommandations de l’OMS

Une étude récente s’est intéressée aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en matière de consommation de sodium et de potassium. Elle a abouti à la conclusion que les limites fixées par l’institution étaient très difficiles à atteindre dans de nombreux pays. En vue de réduire les maladies cardio-vasculaires, l’OMS conseille de ne pas consommer plus de 2.000 milligrammes de sel par jour, soit moins d’une cuillère à café.

L’institution internationale recommande par ailleurs un apport quotidien en potassium de 3.510 milligrammes, ce qui équivaut environ à six pommes de terre ou à neuf tasses de lait par jour. Il est bien connu que les aliments riches en potassium permettent de réduire les troubles cardio-vasculaires, mais il semble très difficile d’en consommer assez chaque jour pour se conformer aux recommandations de l’OMS.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer