AlimentsNutritionSlider

Pendant les fêtes : évitez les abus, consommez avec modération

Les invitations aux repas festifs se multiplient en ce mois. Toutefois, elles doivent rimer avec modération. Des experts nous donnent des astuces pour bien profiter de la saison festive sans tomber dans les excès alimentaires.

La nourriture est un des besoins primaires d’un individu. Elle est vitale et sacrée. À chaque célébration, elle est saupoudrée d’une touche. « La nourriture réunit les gens. En cette période festive, elle se revêt d’un cachet spécial. Nous recevrons ou rencontrerons nos proches, nos amis et collègues autour d’un repas spécial pour dire adieu à une année riche en bons et mauvais moments. Et aussi pour accueillir une autre année remplie de défis et d’espoirs. Même si les convives partagent différents traits de caractère et d’opinion, ils sont tous besoin d’une chose commune. C’est la nourriture », dit le Chef Mougam Pareatumbee, vice-président de l’African Chefs United (ACU).

Aux invités comme aux hôtes, le Chef Pareatumbee conseille de privilégier les aliments qui nous feront plaisir et ceux qui nous garderont en bonne santé. « Toutefois, il est important de consommer avec modération. Les aliments cuits et préparés à la maison contiennent un soupçon d’amour et de patience et se veulent sains. » Le Chef remarque que les Mauriciens apprécient les gajacks et les aliments frits. « Nous pouvons faire plaisir aux papilles sans toutefois tomber dans les excès. Il nous faut éviter de consommer des boissons glacées après avoir mangé ces types d’aliments. Privilégiez plutôt de l’eau tiède avec une pincée de safran. Au lieu d’être frits, les gajacks peuvent être rôtis, grillés ou cuits à la vapeur », recommande-t-il.

Une collation légère

Notre interlocuteur fait comprendre que notre estomac a besoin d’un tiers de nourriture, un tiers de boisson et le tiers restant est consacré à la digestion. Si le repas n’est pas digéré comme il se doit, la personne peut souffrir de troubles de sommeil ou de constipation. «Une bonne alimentation évite des complications de santé et nous permet de célébrer le Nouvel an comme il se doit, entouré de ceux qu’on aime », rappelle le Chef Mougam Pareatumbee.

Le nutritionniste Yoshinee Dhunnoo abonde dans le même sens. Eviter les excès alimentaires ne veut pas dire se priver d’un bon repas. Au contraire ! « La personne peut avoir recours à une collation, qui se veut légère et ne contient pas de matière grasse. Notamment des bâtonnets de carotte, de concombre, des morceaux de fruits ou encore des noix. Ces collations aident à apaiser la faim temporairement et procurent un effet de satiété nous évitant ainsi de surconsommer un repas », dit-elle.

Elle recommande une salade de légumes agrémentée de pois chiche ou « gram ». Si votre hôte présente un buffet ouvert, il suffit de prendre une petite proportion des aliments que vous aimez. Ainsi, vous aurez l’occasion de goûter et d’apprécier tous les plats mis en avant, tout en ne pas consommant trop riche et trop calorique.
Les repas de fêtes riment aussi avec socialisation. De ce fait, la nutritionniste conseille de prendre le temps de bavarder en mangeant. Pas nécessairement la bouche pleine ! Ainsi, la sensation de faim va s’estomper avec le temps. Il est aussi important de bien prendre le temps de mastiquer chaque bouchée.

Durant la période des fêtes, beaucoup vont consommer de l’alcool. « Il est important d’espacer les consommations et d’éviter de boire de l’alcool l’estomac vide. Sinon, l’alcool est absorbé plus rapidement dans le sang et les effets se font sentir rapidement. Il est surtout important de ne pas abuser de boissons alcoolisées et de ne pas prendre le volant si nous sommes sous l’influence de l’alcool », fait-elle ressortir. Youshinee Dhunnoo précise que la quantité d’alcool recommandée par individu diffère selon l’âge, le sexe et la condition physique, entre autres.

Il faut également penser à éliminer le surplus de matières grasses et de glucose en pratiquant une activité physique après chaque repas de fête.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer