NutritionObésitéSlider

Les restaurants bruyants encourageraient la malbouffe

Il ressort d’une étude internationale que la musique diffusée dans les restaurants aurait une influence sur les commandes des clients.

Dans une étude parue dans la revue Journal of the Academy of Marketing Sciences, des chercheurs de l’Université de South Florida, de celle de Linnaeus en Suède, et de la Louisiana State University ont montré que la musique d’ambiance diffusée à un volume bas augmentait la vente de plats plus équilibrés, notamment les salades.

En revanche, lorsqu’on augmentait le volume, le nombre de clients qui commandaient des plats plus gras et moins équilibrés augmentait de 20%.

Comment expliquer cela? Il semblerait que la musique douce ait un effet apaisant sur les clients et encourage les choix culinaires plus raisonnés.

Les environnements bruyants ont tendance, quant à eux, à augmenter la stimulation et le stress, encourageant les clients à commander des aliments qui les rassurent comme un burger bien gras accompagné de frites.

Pour mener cette étude, les chercheurs ont diffusé différents genres de musique à 55 décibels et à 70 décibels dans un café de Stockholm, où ils ont pris note des commandes des clients.

Ils avaient précédemment dressé des catégories de nourriture, certains plats étaient considérés comme “sains”, d’autres “non-sains” et la troisième catégorie comprenait les aliments dits “neutres”. Cette expérience a été menée pendant plusieurs heures sur une période de plusieurs jours.

Etant donné que cette étude est parue dans une revue de marketing, ses auteurs notent que leurs résultats pourraient aider les gérants de restaurants à manipuler “de façon stratégique” le volume de la musique d’ambiance pour influencer les ventes, comme l’a noté l’auteur Dipayan Biswas de l’Université de South Florida dans un communiqué.

Pour les consommateurs, en revanche, ces conclusions peuvent permettre de se méfier des effets de la musique d’ambiance sur ce qu’ils commandent. Elle pourra aussi les encourager à demander à ce que le volume reste à un niveau faible lorsqu’ils se restaurent.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer