NutritionSilhouette

Hiver : gare aux kilos !

Cet hiver, limitez les excès de kilos ! Les calories sont nos plus grands ennemis en cette saison. Elles se tassent et s’installent. La nutritionniste, Divya Ruhee, nous guide sur la meilleure façon de préserver sa taille de guêpe en cette période.

En hiver, il est nécessaire de brûler plus de calories pour maintenir votre corps à une température optimale. C’est une évidence, notre quotidien n’est plus le même qu’il y a un siècle, pourtant nous continuons à nous alimenter de la même façon. Divya Ruhee, nutritionniste explique que la meilleure façon d’éviter les kilos en trop cet hiver est en ayant une bonne hygiène de vie.

Augmenter sa consommation de plats consistants, copieux avec beaucoup de féculents ou de viandes en sauces est nécessaire à condition que la dépense calorique soit supérieure”, fait ressortir Divya Ruhee, nutritionniste. Cette dernière précise que si une personne brûle moins de calories qu’elle n’en mange : la prise de poids sera évidente. Qui dit bonne hygiène de vie, dit trois repas par jour.  “Il fait surtout éviter de sauter des repas. Ne pas oublier de prendre un bon petit-déjeuner le matin avec du lait chaud et des céréales ou une tranche de pain complet, de la confiture et une banane“, précise la spécialiste en nutrition.

En hiver, afin d’éviter le grignotage et les plats trop riches, notre interlocutrice conseille de remplacer les aliments hypercaloriques comme des viennoiseries et les fritures par d’autres produits plus légers. “Il est mieux d’opter pour des fruits, du yaourt ou d’autres produits laitiers, des noix ou des fruits secs ou quelques sablés fait maison par exemple“, dit-elle. Une dizaine d’amandes ou de noix, riches en fibres, acides gras insaturés, vitamine E, et minéraux tels que le magnésium et calcium nous donne ainsi plus de tonus. Les gourmands peuvent, eux, opter pour un petit carré de chocolat noir.

Les aliments à privilégier sont les agrumes : citron, orange… pour renforcer le système immunitaire. Les poissons gras comme le thon, saumon, sardines sont importants, pas uniquement pour l’oméga-3 mais aussi pour la vitamine D.  Les céréales complètes sont aussi  efficaces pour une bonne digestion et le germe de blé pour le magnésium.

De plus, il faut cuisiner avec le moins de matières grasses possibles. Il est important de dégraisser parfaitement la viande et jeter l’huile de la casserole afin de ne pas mélanger la sauce à ce corps gras. Il existe des fromages allégés, optez pour de la charcuterie maigre comme le jambon blanc découenné ou le blanc de dinde. En ce qui concerne la crème, celle avec 5 % de matières grasses ou 15 % au grand maximum est meilleure.

Certaines personnes négligent les fruits et légumes en hiver au profit des féculents plus consistants. « Les féculents apportent de l’énergie, les végétaux des fibres et des vitamines indispensables. Il faut donc privilégier de la soupe ou des salades cuites si le cru vous semble trop froid”, soutient notre interlocutrice. Il n’y a pas vraiment d’aliments qui sont à éviter spécifiquement pendant l’hiver, par contre, dit-elle, il faut se souvenir que l’alcool provoque la déshydratation, modifie le sommeil et fatigue le foie, les plats trop gras : ralentissent le travail du foie et l’excès de sucre provoque une montée brusque de la glycémie.

En termes de boisson, comme en hiver l’air est froid et sec à l’extérieur, Divya Ruhee recommande de privilégier les plats contenant beaucoup d’eau comme les soupes et les bouillons, ainsi que les boissons chaudes comme les tisanes, les infusions, le thé et le café (pas plus de deux tasses) participent activement à l’hydratation, en plus de l’eau.

En hiver, comme les journées sont plus courtes et le soleil pas trop présent, le sentiment de tristesse est vite installé “pour beaucoup, la meilleure façon de compenser cela est en mangeant. Durant cette période, on a tendance à manger compulsivement ce qu’on appelle des “comfort food”, pour se sentir moins mélancolique”. Par ailleurs, le manque de vitamine D semble jouer lui aussi un rôle, dans la diminution du processus de dégradation des graisses. Les gras sont alors stockés plus facilement.

Il n’y a pas de recette miracle. Plus vous bougerez, plus vous brûlerez de calories. Si une personne n’est pas sportive, tout est bon pour éliminer : prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur, descendre une à deux stations de bus avant sa destination et continuer à pied, ne plus prendre la voiture pour aller acheter son journal, faire son shopping à pied. Bien entendu, on peut compléter avec de la marche, du jogging, des séances de gym ou de zumba.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer