AlimentsNutritionSlider

Des compléments alimentaires pour doper la fertilité masculine ?

Une méta-analyse internationale a montré que la prise de certains compléments pouvait aider à augmenter le nombre de spermatozoïdes et la qualité du sperme.

Une équipe comptant des chercheurs des universités espagnoles Universitat Rovira i Virgili (URV) et Pere i Virgili Health Research Institute (IISPV), de l’université de Guadalajara au Mexique et de l’université de l’Utah aux Etats-Unis ont analysé les résultats de 28 études nutritionnelles comprenant 2.900 participants pour comprendre les effets des nutriments et des compléments alimentaires sur la qualité du sperme.

Les résultats, parus dans la revue scientifique Advances in Nutrition, ont montré que le fait de prendre certains compléments pouvait aider à doper la quantité et la qualité du sperme.

Ainsi, la prise de compléments d’oméga 3 et de coenzyme Q10 en comprimé ou en sirop avait un effet bénéfique sur le nombre de spermatozoïdes, alors que les compléments de sélénium, zinc, acides gras, oméga-3 et coenzyme-Q10 étaient associés à une hausse de la concentration du sperme.

Le fait d’ajouter du sélénium, du zinc, des oméga-3, des coenzyme-Q10 et des carnitines à l’alimentation masculine semblait améliorer la mobilité du sperme, alors que les compléments de sélénium, des acides gras, les oméga-3, les coenzyme-Q10 et les carnitines étaient aussi associés à un effet bénéfique sur la morphologie des spermatozoïdes.

Cette analyse est la plus approfondie et systématique à ce jour à s’intéresser aux effets des compléments sur la qualité du sperme mais les chercheurs ont tenu à préciser qu’on ne pouvait pas affirmer à ce jour que les compléments augmentaient de façon significative les chances de concevoir un enfant naturellement ou via les techniques d’aide à la procréation, de plus amples recherches sont encore nécessaires à ce sujet.

L’Organisation Mondiale de la Santé a classé la stérilité parmi les grands problèmes de santé mondiaux. Des études récentes avaient par ailleurs établi un lien entre la baisse de qualité du sperme et des facteurs comme le stress, la consommation de drogues, de tabac et d’alcool.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Close