CuisineNutritionSlider

Buddha bowl : un repas complet dans un bol pour faire le plein de vitamines

Buddha bowl, açai bowl, poke bowl, ces derniers temps les bols ont la cote dans la sphère culinaire. Intéressons-nous aujourd’hui au concept du Buddha bowl, avec Valérie Bolaram-Chetty, coach de santé en nutrition intégrative chez Bothé qui nous donne les clés pour composer le buddha bowl parfait.

Le buddha bowl, comme beaucoup de tendances apparues ces dernières années, nous vient des États-Unis. Le principe du buddha bowl ? Offrir un repas complet et équilibré tenant dans un seul bol. Celui-ci, pour lequel on utilise un grand bol, fait référence au ventre de Buddha. Le bol est alors rempli d’une variété de légumes, de noix, de grains secs, de poissons, de viandes, de sauces… « À l’origine, le buddha bowl est un plat végétarien, voire végétalien, mais chacun se l’est approprié à sa sauce, selon les goûts et les envies pour en faire un plat diététique, du moment que tous les ingrédients tiennent dans le même bol », explique Valérie Bolaram-Chetty.

Comment préparer son buddha bowl ?

Composer un buddha bowl n’est pas quelque chose de compliqué. Toutefois, pour que ce dernier reste un repas sain et équilibré, il est important de bien gérer les proportions de base des différents aliments qui le composent. La coach de santé en nutrition intégrative recommande ainsi les proportions suivantes pour un bol 100 % « healthy » :

• 15 % de protéine maigre, végétale ou animale
• 25 % de grains entiers (riz brun, quinoa, sarrasin, pois chiches, lentilles…)
• 35 % de légumes, cuits et/ou crus, sans oublier les légumes à feuilles vertes comme le chou kale, les brèdes, le cresson…
• 10 % de sauce (soja, pesto, vinaigrette, moutarde…)
• Quelques extras : noix, graines germées, herbes fraîches…

Quels sont les avantages du buddha bowl ?

« C’est une excellente manière de manger une grande variété de légumes tout en faisant le plein de bonnes graisses, de vitamines et de minéraux. Le buddha bowl permet à la fois d’avoir des repas intéressants sur le plan nutritionnel et de varier les plaisir », souligne Valérie Bolaram-Chetty. « En plus, c’est un concept fun et coloré, qui encourage la créativité culinaire et qui favorise une alimentation saine lorsqu’il est bien maîtrisé », ajoute-t-elle.

Le buddha bowl a-t-il vraiment tout bon ?

Bien que ce soit un plat plutôt rapide à préparer, il faut tout de même faire attention à bien le composer et ne pas aller dans les excès. Tout d’abord, les sauces utilisées doivent l’être avec parcimonie. Il faut également être vigilant à la teneur en sel du plat, surtout dans les sauces comme la sauce soja et les vinaigrettes prêtes à l’emploi, mais aussi de la quantité de sel au moment de la préparation. On peut, en effet, vite dépasser la dose quotidienne recommandée (1500 – 2300 mg/jour).

D’autre part, à vouloir mettre trop de bonnes choses et à remplir son bol de superaliment, le compteur de calories peut rapidement exploser. Il est donc important de veiller aux portions que l’on mange et surtout de manger à sa faim en prenant le temps de bien mâcher chaque bouchée.

Et puis, mieux vaut éviter les aliments transformés en bouteille et en conserve. En effet, ces derniers contiennent des conservateurs et autres additifs, tels que le methylparaben (E218), le monosodium glutamate MSG, le sodium sulfite (E221), et qui sont non recommandés pour la santé. Il est donc préférable de rester dans les produits frais et de saison. De même, il est important de veiller aux huiles utilisées pour les cuissons. Mieux vaut choisir des huiles de qualité et non raffinées.

Enfin, si certains mettent peu de temps à réaliser leur buddha bowl, d’autres peuvent prendre des heures à composer et préparer leur bol. La coach de santé en nutrition intégrative conseille donc de planifier en avance et de faire du batch-cooking pour ceux qui manquent de temps.

« Malgré ces quelques défauts, qui peuvent tout à fait être maîtrisés, le buddha bowl reste tout de même une excellente idée de repas sain et équilibré », conclut-elle.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer