AlimentsNutritionSlider

Alimentation : le bien-être se trouve-t-il dans l’assiette ?

Il est fort probable qu’être de bonne humeur soit une question d’alimentation. En effet, certains produits contiennent divers nutriments susceptibles d’influencer positivement le moral. En revanche, d’autres aliments renferment des composants capables d’impacter de manière négative l’humeur. Yoshinee Dhunnoo, nutritionniste, a passé au crible plusieurs aliments.

Yoshinee Dhunnoo
Yoshinee Dhunnoo.

Plusieurs études ont démontré que les individus qui ont du tonus à revendre privilégient des aliments sains, et ceux qui ne sentent pas bien ont tendance à choisir des aliments de moins bonne qualité.

« Les repas que nous prenons tous les jours influent donc sur notre qualité de vie, notamment les fast-foods et les plats préparés qui n’ont pas de bonnes valeurs nutritives. Certes, en les mangeant, vous allez ressentir du plaisir sur le moment, mais à force d’en consommer vous risquez de vous sentir faible, fatigué, voire irrité », indique Yoshinee Dhunnoo.

Par conséquent, il n’y a pas de secret : pour se sentir bien, adoptez une alimentation équilibrée en variant les aliments pour bénéficier de leurs apports nutritionnels.

Des nutriments et des aliments qui donnent la pêche

Certains nutriments peuvent vraiment faire du bien, dont les acides gras oméga-3 présents dans les poissons gras comme le thon, le saumon, la sardine, le maquereau, mais aussi dans les graines de chia, les graines de lin, les noix, les amandes et l’huile de colza. « Pour les poissons gras, privilégiez ceux qui sont frais ou congelés, car ils sont bien meilleurs pour la santé », précise Yoshinee Dhunnoo.

Le sélénium est un minéral qui favorise le sentiment de bien-être et aide au bon fonctionnement de l’organisme. Il est présent dans les flocons d’avoine, les graines de tournesol, les fruits de mer, les oeufs et les fromages cottage, comme le tofu, ou les yaourts probiotiques. D’ailleurs, les aliments contenant des probiotiques, comme le babeurre ou les yaourts enrichis en probiotiques font aussi partie des aliments qui aident à se sentir bien.

Les vitamines du groupe B aident à réguler l’énergie et entraînent un sentiment de tranquillité. La vitamine B6, par exemple, permet de relâcher la sérotonine, l’hormone du bonheur. Les aliments riches en vitamine B6 sont les bananes et les aliments à base de céréales complètes. La vitamine B9, connue également sous le nom d’acide folique, prévient l’anémie, la fatigue et augmente le niveau de concentration. C’est une vitamine que l’on trouve dans les épinards, les brocolis et les lentilles, entre autres.

Tous ces nutriments jouent un rôle clé dans la santé et le bien-être. Certains aliments comme le café, le chocolat noir à plus de 70 %, les oléagineux, les asperges, les poivrons, le chou kale ou encore les baies renforcent le sentiment de bien-être. « Au sujet de la caféine, les avis sont mitigés. Pour certains, il y aura une réelle sensation de bien-être alors que pour d’autres, ce ne sera pas le cas. Tout dépend des individus. Je recommande cependant de ne pas dépasser les deux tasses de café par jour », explique la nutritionniste.

Trop de sucre favorise la léthargie

Les aliments riches en sucre raffiné ont tendance à favoriser la léthargie et l’irritabilité. Cela s’explique du fait qu’ils entraînent un pic d’énergie dès qu’ils sont consommés, mais que cette énergie retombe quelques heures après. Parmi les aliments riches en sucres ajoutés, il y a les boissons gazeuses, les aliments en conserve, les produits sous vide comme le jambon et les produits transformés. En plus, d’être mauvais pour la santé, le sucre peut entraîner des sautes d’humeur, des maux de tête et de la fatigue. À noter que les aliments contenant du glutamate, autrement dit presque tous les aliments transformés, sont à éviter. Ces derniers favoriseraient un état dépressif.

À la question peut-on s’octroyer des cheat meal de temps à autre, voici ce que Yoshinee Dhunnoo nous répond. « Vous pouvez effectivement vous faire plaisir de temps en temps avec du fast-food, mais cela doit rester occasionnel, une fois par mois par exemple. Il ne faut pas oublier que ce sont des aliments qui sont riches en matières grasses saturées, sel, sucre et additifs. À la longue, ils peuvent avoir des conséquences sur la santé, dont le surpoids, l’obésité, le diabète, le cholestérol. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas trop en consommer ».

Démarrer sa journée par un vrai petit-déjeuner

Même s’il important de manger équilibré pour rester en bonne santé, Yoshinee Dhunnoo tient à rappeler qu’il ne faut pas faire l’impasse sur le petit-déjeuner. Il s’agit du premier repas de la journée. Il doit donc être équilibré pour servir de carburant pour le début de la journée. Des études ont démontré que les personnes qui avaient l’habitude de prendre un petit-déjeuner chaque matin se sentaient de bonne humeur en comparaison à celles qui n’en prenaient pas.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer