Anou aprann viv avek diabet
AlimentsNutritionSlider

Alimentation : conseils pour améliorer la fertilité

L’alimentation joue un rôle important pour le fonctionnement de notre organisme. Certains aliments sont sources de bienfaits et d’autres non. Ils peuvent notamment contribuer à booster la fertilité ou avoir l’effet inverse. Les diététiciennes de Naturhouse, Amiirah Allybokus et Nousruth Mahdawoo, en parlent.

Elles trouvent que le taux d’infertilité a augmenté depuis ces vingt dernières années à Maurice. « Nous ne pouvons pas contrôler tous les facteurs de l’infertilité, mais nous pouvons revoir nos habitudes alimentaires. Certaines mesures peuvent augmenter les chances d’un couple à concevoir », disent-elles.

Pour Amiirah Allybokus et Nousruth Mahdawoo, il faut d’abord contrôler son poids. « Être en sur-poids ou sous-poids peut altérer le niveau des hormones ainsi que la période d’ovulation. Le BMI (Body Mass Index) est idéalement situé entre 19.5 et 23.5 » font-elles ressortir. Les diététiciennes ajoutent qu’il est important de consulter un professionnel pour contrôler son poids, afin d’éviter des carences.

De plus, un repas équilibré est très important. Nos interlocutrices conseillent de privilégier des fruits ainsi que des légumes riches en vitamines, minéraux et antioxydants. « Des recherches ont montré qu’un régime alimentaire approprié améliore la qualité du sperme. Les acides gras saturés ou trans sont néfastes. Un repas équilibré aide également à lutter contre le syndrome d’ovaires polykystiques. Il peut être causé par un débalancement des hormones reproductives. Un régime alimentaire et les exercices sont alors conseillés », soulignent-elles.

Les aliments à privilégier

  • Il est recommandé aux femmes de consommer 400 microgrammes d’acide folique par jour pendant au moins un mois avant de tomber enceinte et 600 microgrammes durant la grossesse. L’acide folique est présent dans les épinards, les agrumes, les noix, les grains entiers et des céréales, entre autres.
  • Des œufs qui sont riches en vitamine D, Omega-3, B12 et protéines.
  • Des aliments riches en Omega-3 comme les graines de chia et graines de lin.
  • Le chocolat noir contient de l’acide aminé, notamment l’arginine qui améliore la qualité et la quantité du sperme.
  • Des aliments riches en fibre comme le riz brun et les pâtes au blé complet. « Privilégiez des glucides qui peuvent être digérés facilement. Cela peut booster la fertilité, car le taux de sucre dans l’organisme et le niveau de l’insuline sont contrôlés », indiquent Amiirah Allybokus et Nousruth Mahdawoo.
  • La viande peut être remplacée par des haricots, des petits pois, le soja, le tofu ou encore les noix.
  • Consommation régulière de l’eau.
  • Les végétariens peuvent avoir besoin de suppléments de vitamine D et B-12. Ils peuvent consommer des haricots et des légumes riches en protéines et fer.

Les aliments déconseillés

  • Les chercheurs ont trouvé que la consommation de boissons sucrées (les boissons gazeuses et les énergisantes) a été associée à une baisse de la fertilité chez l’homme comme chez la femme.
  • Les femmes qui ont consommé plus de « fast food » et moins de fruits ont pris plus de temps à tomber enceintes.
  • Le repas doit inclure une portion équilibrée de légumes, de fruits, des grains entiers, des protéines végétales, des viandes maigres et des bonnes graisses.
  • Les acides gras trans sont présents dans les chips, les popcorns et des fritures. Ils provoquent une inflammation et une résistance à l’insuline diminuant ainsi la fertilité. En excès dans le corps, les acides gras trans détruisent les vaisseaux sanguins interrompant, ainsi le flux de nutriments vers le système de reproduction. Ils diminuent aussi la qualité et la quantité du sperme.
  • Les poissons contaminés au mercure, comme l’espadon et le thon obèse. Consommés pendant la grossesse, ces poissons sont nocifs pour le fœtus.
  • Les aliments à IG (indice glycémique) élevé sont à éviter, afin d’améliorer la fertilité. Évitez les aliments qui vont augmenter le taux de sucre dans le sang.
  • L’alcool diminue le taux de vitamine B qui est important pour augmenter les chances de tomber enceinte et la croissance du fœtus.
  • Les fromages à pâte molle non pasteurisés comme le Brie, le Roquefort et le Camembert peuvent contenir une bactérie de la famille listeria. Cela augmente le risque de faire une perte.
  • La viande industrielle et la viande crue.
  • Les légumes qui ne sont pas encore lavés.
  • La caféine à consommer avec modération.
Mots clés

Articles Liés

Close