CoronavirusMaladiesSlider

Télétravail : quid de la sécurité ?

En ce moment avec la reprise progressive, des employeurs offrent aux membres de leur personnel la possibilité de travailler à domicile pour limiter la propagation de la Covid-19. Si pour certaines personnes, le télétravail n’est pas un nouveau concept, tel n’est pas le cas pour d’autres. Cependant, quand est-il de la sécurité au niveau du télétravail ?

Vinayeghen Govindasami
Vinayeghen Govindasami

« Un employé est couvert par son employeur en cas d’accident lié au travail à domicile sous certaines conditions. La section 68 du Employment Rights Act (ERA) de 2019 fait mention du Work From Home pour les salariés. Les employeurs ont le devoir ainsi de s’assurer de la sécurité de leurs employés dans leur nouvel environnement de travail. L’officier de Health and Safety de la compagnie doit utiliser l’Occupationnel Safety & Health Act 2005 (OSHA) comme guidelines pour assurer la sécurité des employés qui travaillent à domicile, » indique Vinayeghen Govindasami, consultant en Health & Safety pour diverses entreprises.

« Si certains salariés ont repris le chemin du bureau, d’autres ont été eux, encouragés à travailler à domicile. Cela en attendant la levée du confinement total, en principe prévu pour le 1er juin prochain. Toutefois, le travail à domicile n’est pas sans danger, » indique Vinayeghen Govindasami.

Selon lui, la section 3B du ERA stipule que chaque employeur doit effectuer une évaluation des risques du lieu désigné par son employé pour travailler à la maison. « La personne apte à faire cette évaluation de risque est l’officier de Health & Safety de la compagnie pour laquelle travaille le salarié, » renchérit-il. Celui-ci explique ainsi que cette mesure assure la sécurité de l’employé pendant ses heures de télétravail à la maison.

« En cas d’accident, de blessures ou de brûlures causés par un court-circuit par exemple, l’employé est toujours sous la responsabilité de son employeur. Donc, il faut l’informer de la situation et décider de la marche à suivre. Chaque employeur a pour devoir de fournir les outils nécessaires à ses employés pour le travail à domicile. À titre d’exemple, le salarié a besoin d’un ordinateur portable ou une chaise convenable pour éviter que celui-ci ait une dégradation musculaire en passant des heures en mode de télétravail », fait ressortir Vinayeghen Govindsami.

Si l’employé travaille dans sa cuisine, dans son lit ou dans une autre partie de sa maison, contrairement au lieu signalé au préalable à son employeur, il ne sera, toutefois, pas couvert par sa compagnie en cas de blessures ou autres accidents. « Si l’employé se blesse dans son jardin ou dans sa cuisine par exemple, il ne sera pas couvert. C’est pour cela qu’une évaluation des risques du nouveau lieu de travail de l’employé est essentielle afin qu’il puisse travailler en toute sécurité. Les choses que nous vérifions sont aussi la ventilation, l’éclairage et les prises électriques se trouvant dans le lieu choisi par l’employé pour travailler à domicile, » dit-il.

Pour finir, le consultant en Health & Safety suggère également aux employeurs de considérer une assistance psychologique aux employés qui sont actuellement en mode de télétravail. « Au bureau, ils ont des interactions sociales, tandis qu’à la maison, ils sont isolés. Donc, ce soutien émotionnel peut les aider à garder un mental fort pour mieux travailler à domicile, » conclut-il.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer