CardiovasculaireMaladiesSlider

Syndrome du cœur brisé : augmentation du nombre de cas pendant la pandémie de Covid-19

Le syndrome du cœur brisé n’est pas un chagrin d’amour. Il s’agit d’une maladie cardiovasculaire, qui selon une étude américaine, aurait touché plus de personnes pendant la pandémie.

La cardiomyopathie, connue également sous le nom de syndrome du cœur brisé, est une maladie liée à un stress émotionnel ou physique pouvant entraîner une défaillance cardiaque sévère. Une pathologie à ne pas prendre à la légère puisque dans certains cas, elle peut conduire au décès. Les symptômes de la maladie sont semblables à ceux d’une crise cardiaque.

Augmentation du nombre de patients atteints du syndrome du cœur du cœur brisé pendant la Covid-19

Une récente étude américaine menée par des chercheurs de la Cleveland Clinic a révélé que le nombre de cardiomyopathie associée au stress avait fortement augmenté pendant la crise de Covid-19.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont examiné 258 patients qui avaient des symptômes de syndrome coronarien aigu, sur la période du 1er mars au 30 avril. Ils les ont ensuite comparés avec des groupes témoins qui avaient les mêmes symptômes avant la pandémie.

« La pandémie de Covid-19 a occasionné beaucoup de stress dans la vie des gens que ce soit ici aux États-Unis ou dans le monde. Les gens sont non seulement inquiets pour leur santé mais aussi pour celles de leurs proches. Ils doivent en plus faire face à d’autres problèmes liés à la pandémie comme l’isolation, la solitude, les répercussions économiques ou émotionnelles » explique le Dr Ankur Kalra, cardiologue à la Cleveland Clinic et chercheur de l’étude sur Science Daily.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer