MaladiesRougeoleSlider

Rougeole : « La vaccination est la meilleure prévention »

Une campagne additionnelle de vaccination est lancée par le ministère de la Santé. L’objectif est de toucher le maximum de personnes et de les sensibiliser sur l’efficacité du vaccin pour lutter contre la propagation de la maladie.

Les 64 cas de rougeole recensés en deux semaines, marquent une tendance à la hausse de la propagation de la maladie, selon le Dr Fazil Khodabocus, Senior Community Physician, à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo. Il attribue la cause au « déficit de vaccination d’une partie de la population », autrement dit, le peu d’empressement des Mauriciens de se faire vacciner. « Il nous faut une couverture optimale de 95 % pour être à l’abri d’une propagation de la maladie », explique le médecin.

Pour l’heure, c’est la région de Port-Louis et ses alentours qui semblent être les plus touchés. Des mesures ont été prises à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo pour éviter tout contact des patients présentant des symptômes de la maladie avec les autres malades. Cela à travers une bonne canalisation à l’intérieur du centre hospitalier.
On s’attaque aussi à des actions jugées prioritaires : « Ce que nous essayons de faire actuellement, c’est de contenir la maladie », a encore rappelé le Dr Khodabocus.

Parmi les autres mesures prises, le dépistage de la rougeole chez chaque patient qui se présente avec de la fièvre et d’éruption cutanée. Mais, il peut aussi être question d’une autre infection ou allergie. « Tous les cas sont toutefois pris au sérieux », a expliqué le médecin.

Visites dans les établissements scolaires

Depuis que les cas de rougeole ont été de nouveau recensés, une équipe du ministère de la Santé, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, a visité tous les établissements scolaires de l’île. C’est pour s’assurer que tous les enfants ont bien reçu leurs double doses de vaccin ROR. Ce sont les écoles et collèges des régions de Port-Louis qui ont été visités en premier. Les autres établissements le seront dans les jours à venir, a fait ressortir le Dr Khodabocus.

Avec la gratuité du vaccin à Maurice, le Senior Community Physician a exhorté tous ceux qui n’ont pas été vaccinés contre la rougeole d’en profiter. Par extension, c’est le reste de la population qu’ils protègent, a-t-il fait comprendre.

Maurice compte 159 centres de santé où les vaccins peuvent être administrés, a expliqué le Dr Khodabocus. Selon lui, la résurgence de la rougeole à Maurice cette année, après un précédent déclenchement de la maladie en 2003, peut s’expliquer par « le manque de vaccination ». Il souligne que la France a bien compris le phénomène et a rendu obligatoire le vaccin contre la rougeole, l’oreillon, et la rubéole (ROR) depuis le 1er janvier 2018.

Lors de l’émission Allô docteur de Radio Plus, le Dr Khodabocus a fait ressortir que le virus de la rougeole est plus contagieux que celui de la grippe et que la vaccination est le seul moyen possible pour endiguer l’épidémie. Il a aussi ajouté que cette épidémie n’est pas exclusive pour Maurice.

Les invités sur le plateau d’Allô Docteur.

« Plusieurs pays dans le monde subissent le même sort. Il y a eu en Europe en 2017 par exemple, une résurgence de la rougeole d’une intensité de quatre fois supérieure que les années précédentes ». Des cas de décès ont aussi été enregistrés, a-t-il fait remarquer.

Le Dr Taj Ignace Mangar, pédiatre dans le service privé, prône lui aussi la vaccination comme moyen de lutte contre la propagation de la maladie. Selon lui, il faut mettre de côté le scepticisme vis-à-vis des vaccins. « Il faut s’élever contre ceux qui désapprouve la vaccination », a-t-il martelé. Pour les deux médecins, le vaccin est le moyen le plus efficace de prévention.


Vaccin ROR

Le vaccin rougeole, oreillon, rubéole (ROR) est administré à Maurice à 12 mois suivi d’un rappel pour une immunité complète à l’âge de 5 ans.

Le ministère de la Santé songe actuellement de réduire l’écart entre la première et la deuxième dose pour le ramener à 3 ans comme cela se pratique en Europe. C’est ce qu’a affirmé le Dr Khodabocus.


Depuis le 23 mai, extension du programme de vaccination

Afin de pouvoir vacciner le maximum de personnes, le ministère de la Santé propose depuis le mercredi 23 mai une extension de son programme de vaccination. Sont mis à contribution, les dispensaires de la région de Port-Louis et ses alentours : Baie-du-Tombeau, Résidence La Cure, Pailles, Pointe-aux-Sables, Roche-Bois, Ste-Croix et Tranquebar.

La campagne se déroulera trois fois la semaine (lundi, mercredi et vendredi) de 13 à 15 heures. Un numéro vert est aussi disponible. Pour tout renseignement, il faut composer le 8924.

Notons que ce programme de vaccination concerne tous ceux qui n’ont pas été vaccinés contre la rougeole, les proches des personnes atteintes de la maladie ainsi que les membres du personnel hospitalier en dessous de 40 ans.

Une clinique pour la fièvre et les éruptions cutanées a été mise en place à l’hôpital Dr A. G. Jeetoo afin de limiter le contact entre les personnes présentant des signes de la rougeole et les autres patients. Le Transit Lounge de l’établissement hospitalier a ainsi été reconverti en salle d’isolation pour le traitement des cas de rougeole. Si cela s’avère nécessaire, le ministère de la Santé prendra les mêmes dispositions dans les autres hôpitaux.


Symptômes de la rougeole…

Les symptômes de la rougeole sont une forte fièvre qui apparaît 10 à 12 jours après une exposition au virus. C’est une maladie virale très contagieuse. Au stade initial de la maladie, il y a la rhinorrhée avec l’écoulement du nez et les yeux larmoyants. Une éruption cutanée apparaît plusieurs jours plus tard au niveau du visage et en haut du cou pour atteindre au bout de quelques jours les mains et les pieds. Cela persistera pendant cinq à six jours avant de disparaître.

Selon le Dr Taj Ignace Mangar, pédiatre dans le service privé, le prodrome de la rougeole peut aussi être une toux sèche et une conjonctivite pas purulente. Sur les prémolaires on peut remarquer une tache rouge avec des points blancs ressemblant à du sucre.

Au bout de cinq jours la fièvre va baisser et le patient va commencer à avoir des taches derrière les oreilles. Il a souligné que toutes les taches rougeâtres ne sont pas forcément la rougeole. « La rougeole peut ressembler à d’autres maladies. Seul un médecin et un test sanguin en laboratoire peuvent déterminer qu’une personne a la rougeole », a-t-il dit.

… et la rubéole

Les symptômes de la rubéole sont presque similaires que la rougeole mais les deux virus sont différents. Contrairement à la rougeole, la rubéole peut causer une malformation du fœtus chez la femme enceinte lors de son premier trimestre de grossesse.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page