MaladiesPrécautions à prendreSlider

Petits maux de l’été : prenez vos précautions

L’été s’accompagne de ses petits maux qui parfois peuvent engendrer des complications inattendues. Déshydratation, allergies, intoxication alimentaire, piqûres d’insectes, transpiration, jambes lourdes, coup de chaleur et coup de soleil. Les généralistes Youven Naiken Gopalla et Fazil Khodabocus nous en disent plus.

Déshydratation : quand le corps s’assèche

La déshydratation ne se définit pas comme une maladie, mais comme un état physiologique causé par un manque de liquide dans l’organisme. Elle se manifeste par une soif accrue ou une bouche sèche, des crampes musculaires, une fatigue ou somnolence, un mal de tête, une diminution du débit urinaire et/ou urine de couleur plus foncée, vertiges et/ou sensation d’évanouissement et la peau sèche. « La déshydratation survient lorsque vous perdez de grandes quantités de liquide par la transpiration, l’exercice ou une maladie. À chaque fois que vous êtes à l’extérieur, que vous travailliez ou que vous jouiez, il est important de vous réhydrater souvent avec des liquides appropriés », explique le Dr Youven Naiken Gopalla, générliste.

Ce dernier conseille de prendre l’habitude de toujours se munir d’une bouteille d’eau. « Gardez un verre d’eau à la maison, sur le comptoir ou au réfrigérateur et prenez l’habitude de prendre plusieurs gorgées à chaque passage. Buvez 8 à 10 verres d’eau par jour. » Le docteur recommande d’éviter l’alcool et les boissons fruitées. « Si vous ne disposez que de boissons à base de fruits sucrées, mélangez-les à 50 % d’eau pour obtenir une boisson un peu plus saine. Vous pouvez également choisir de manger des salades vertes, des fruits comme la pastèque, des poires, des ananas, des mangues et de manger des légumes sains comme des poivrons, des carottes, des concombres, des tomates et du céleri. » Pour une gâterie rafraîchissante et hydratante, essayez une boisson glacée faite de l’un des fruits frais mentionnés plus tôt.

Les allergies et les piqûres de moustique : Mieux vaut prévenir que guérir

Le Dr Fazil Khodabocus, Regional Public Health Superintendent au ministère de la Santé, explique que l’été est perçu comme la saison où les températures sont les plus élevées. « En période de fortes chaleurs, notre corps régule la température et transpire pour se refroidir. Ce processus produit de la sueur. Une transpiration excessive peut provoquer quelques allergies comme des bourbouilles, causer des démangeaisons et aggraver les symptômes de l’eczéma », dit-il. Les bourbouilles sont surtout plus fréquentes chez les enfants et peuvent apparaître sur diverses parties du corps comme le dos. L’eczéma est une affection cutanée formant des plaques rouges.

« Pour éviter ces allergies, il suffit de privilégier des vêtements amples et en coton. Cette matière favorise l’absorption de la transpiration, évitant ainsi que la sueur suinte. Des bains fréquents et une bonne hygiène corporelle sont tout aussi importants. Il faut également aérer les espaces de vie », dit le médecin. D’ailleurs, il indique que l’arrivée de l’été rime aussi avec la période de floraison. Donc, les allergies dues aux pollens reviennent, ce qui provoque la rhinite allergique et l’asthme. La rhinite allergique se caractérise par des éternuements à répétition, le nez qui coule et l’irritation des yeux.

« Pour éviter les désagréments, surtout chez les patients asthmatiques, il est important de bien aérer les espaces, nettoyer les tapis et enlever les moquettes qui sont la cachette idéale pour les acariens », dit-il. La période estivale marque aussi le retour des moustiques. « La forte chaleur et les grosses pluies favorisent la prolifération des moustiques. Actuellement, aucun cas de dengue, de chikungunya et de malaria n’a été recensé localement. Pour éviter de se faire piquer par des moustiques, il suffit d’appliquer une crème anti-moustique et porter des vêtements à manches longues », dit-il. Les symptômes de la dengue et du chikungunya sont les douleurs et la fièvre. Le chikungunya se manifeste surtout par des douleurs articulaires. Pour éviter ces maladies, il faut se débarrasser des eaux stagnantes, notamment dans les pots de fleurs ou sur le toit de la maison.

Jambes lourdes : faites des exercices

Les jambes lourdes sont souvent dues à une mauvaise circulation sanguine. Le gonflement est le résultat de l’accumulation de liquide dans les tissus corporels qui constituent souvent une réponse normale à une inflammation ou à une blessure. « Vous pouvez prendre certaines mesures pour soulager l’enflure, par exemple réduire votre consommation de sel, car le sodium contribue à la rétention d’eau ». Vous pouvez également essayer de porter des bas de compression pour favoriser la circulation et limiter le mouvement descendant des fluides. Vous devez également éviter les températures extrêmes ou rester assis pendant de longues périodes. Élever vos pieds peut également aider à réduire l’enflure. Le Dr Gopalla conseille de les placer 30 cm au-dessus de votre cœur trois à quatre fois par jour pendant 30 minutes à la fois jusqu’à ce que vous constatiez une amélioration. « Vous pouvez également masser la partie enflée de votre pied pour aider à déplacer le fluide piégé hors de la zone et faire de l’exercice régulièrement. Perdre du poids vous aidera à améliorer votre circulation.

Bouffées de chaleur et insolation font grimper le thermomètre

L’insolation survient lorsque le corps surchauffe, causant ainsi un coup de chaleur. Les symptômes sont des crampes musculaires, des maux de tête, des nausées ou des vomissements. Lorsqu’une bouffée de chaleur n’est pas traitée, la personne risque de subir un coup de chaleur qui, sans aide d’urgence, peut entraîner à la mort. « Si vous avez subi une insolation et que la température de votre corps atteint 40 degrés ou plus, cela peut endommager le cerveau, le cœur, les reins et les muscles. Les symptômes incluent une altération de l’état mental et du comportement, des nausées et des vomissements, une rougeur de la peau, une respiration rapide et une accélération du rythme cardiaque », selon le Dr Gopalla.

Un ventilateur ne suffira pas pour vous garder au frais pendant la canicule. Ainsi, restez autant que possible dans des bâtiments climatisés. Il est recommandé de boire plus d’eau que d’habitude. « N’utilisez pas la cuisinière ni le four pour cuire, cela rendra votre maison plus chaude. Portez des vêtements amples, légers et de couleur claire et prenez des douches ou des bains froids. » Il recommande de consulter immédiatement un médecin si vous-même ou l’un de vos proches présentez des symptômes de maladie liée à la chaleur.

La transpiration aide à maintenir la température corporelle à 37°

Quand il fait chaud, le corps régule sa température et transpire pour se refroidir. Il produit de la sueur qui se dépose sur la peau et s’évapore. Pour ce faire, elle absorbe de l’énergie, donc de la chaleur, puis la rejette. Le corps se refroidit. « Tout le monde transpire tout le temps. Il s’agit même d’un assez bon signe de vie : la transpiration aide à maintenir notre température corporelle à 37°. En moyenne, été comme hiver, notre corps produit 0,5 litre de sueur par jour. » L’explosion du thermomètre explique le ruissellement que nombre d’entre nous vivent actuellement. Certaines personnes souffrent d’hypersudation – ou d’hyperhidrose – même en dehors de fortes chaleurs ou de l’effort physique.

« Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce problème : le surpoids tout d’abord, mais aussi le stress ou la prise de certains médicaments, anxiolytiques et antidépresseurs notamment. » Ainsi, pour éviter les désagréments, préférez un café décaféiné glacé plutôt qu’un cappuccino fumant. « La caféine stimule le système nerveux et active les glandes sudoripares. Plus vous buvez de la caféine, plus vous transpirerez. Manger épicé n’est pas non plus une bonne idée», fait ressortir le Dr Gopalla. Le stress n’arrange pas les problèmes de transpiration. « Si la transpiration est un mécanisme naturel pour refroidir l’organisme lorsqu’il fait chaud, la transpiration due au stress reste encore très mystérieuse.» Le médecin déconseille des vêtements en polyester et en acrylique. Lorsque vous transpirez, les tissus synthétiques empêchent l’évaporation de la sueur. Mieux vaut privilégier le coton. Pour protéger au mieux la peau du soleil, la crème solaire crée une barrière sur la peau qui contient la transpiration.

Intoxication alimentaire : développez les bons gestes

Le taux d’intoxication alimentaire augmentent en été, car les bactéries se développent plus rapidement par temps chaud. L’empoisonnement alimentaire se caractérise par des symptômes tels que diarrhée, vomissements, fièvre, crampes abdominales et nausées. Les symptômes, qui peuvent durer quelques heures ou quelques jours, suivent généralement leur cours et disparaissent d’euxmêmes. Les professionnels de la santé recommandent de rester hydratés et suggèrent généralement de boire, en sus de l’eau, des bouillons clairs et des boissons pour sportifs sans caféine. « Il est également recommandé de prendre beaucoup de repos et d’éviter les aliments contenant des produits laitiers, de l’alcool, de la caféine, une concentration élevée en graisse et des assaisonnements. »

Avant de prendre des médicaments en vente libre comme des antidiarrhéiques, consultez d’abord votre médecin. Au quotidien, sachez développer les bons gestes. « Gardez la viande, la volaille et les fruits de mer crus au réfrigérateur jusqu’au moment de les griller, au réfrigérateur ou dans une glacière isolée à une température ne dépassant pas 2 degrés Celsius », explique le Dr Gopalla. Mettez les restes au congélateur ou au réfrigérateur dans les deux heures suivant la cuisson ou une heure si la température est supérieure à 35 degrés Celsius à l’extérieur. Jetez tout reste de nourriture périssable qui n’est pas réfrigéré. « Il est important de cuire les aliments à une température interne sûre pour détruire les bactéries nocives. Ne grillez jamais partiellement la viande et terminez la cuisson plus tard.

Article rédigé par CAROLINE DUVAL-PAUL et RAJMEELA SEETAMONEE 

 

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer