[pro_ad_display_adzone id="1515"]
DiabéteMaladiesSlider

Happy Diabetic : la technologie au service de la santé

Le diabète est parmi les maladies dites silencieuses dont les conséquences sont désastreuses sur la santé. Au-delà du traitement, une bonne prise en charge est primordiale. Une nouvelle application mobile, baptisée Happy Diabetic, vient aider les diabétiques à avoir un meilleur contrôle de leur maladie.

Nadeem Mosafeer, le CEO de Gibson & Hills et concepteur du projet Happy Diabetic.
Nadeem Mosafeer, le CEO de Gibson & Hills et concepteur du projet Happy Diabetic.

26.3 % des décès à Maurice sont liés au diabète (Mauritius Non Communicable Diseases Survey). Une mauvaise prise en charge de la maladie peut donc être fatale. D’où l’importance de mieux conscientiser les Mauriciens sur les dangers de la maladie. L’application mobile Happy Diabetic se propose comme un support pour mieux accompagner les diabétiques dans la gestion de la maladie. « Nous souhaitons en finir avec cette maladie qui ruine des familles à Maurice. Nous voyons nos proches souffrir », estime Nadeem Mosafeer, le CEO de Gibson & Hills et le concepteur du projet Happy Diabetic.

Ce dernier est venu de l’avant avec ce projet afin d’aider les diabétiques à mieux gérer leur maladie en ayant un contrôle plus assidu et continuel. « À travers l’application, le diabétique peut sauvegarder ses données sur le long terme et étudier ainsi l’évolution de sa maladie. Il suffit de rentrer les données après chaque examen glycémique. La personne aura ainsi une indication pour pouvoir mieux rectifier », souligne-t-il tout en précisant que l’application mobile se veut être un outil d’accompagnement aux diabétiques au quotidien.

screenshot application happy diabetic
L’application est aussi appelée à se développer davantage afin de permettre aux utilisateurs d’avoir une expérience plus enrichissante. Ainsi, un service lié aux laboratoires de l’île sera inclus et les utilisateurs pourront avoir des rappels automatiques de Happy Diabetic pour leurs analyses médicales. Un répertoire des médecins spécialisés dans le diabète sera également greffé à l’application, ce qui permettra de prendre rendez-vous avec le docteur en un clic. L’application est téléchargeable gratuitement sur Play Store.

Faire son achat en un clic

L’application, lancée en 2018, vient d’être présentée au grand public le samedi 27 juillet au showroom d’Emtel à Bagatelle. Dorénavant, les achats faits à travers l’application peuvent être payés à travers le Emtel Cash. En effet, sur l’application mobile, on retrouve plusieurs produits liés à la santé et au bien-être des diabétiques. De plus, une fois achetés, ces produits sont livrés sans frais additionnels chez l’acheteur ou à une destination souhaitée. « À travers Emtel Cash, nous avons la possibilité d’acheter des produits pour une autre personne, les payer et les faire livrer sans que la personne destinée n’ait à se soucier du paiement », explique Nadeem Mosafeer.

Les conseils santé de Georgina Ragaven

Présentée au grand public le samedi 27 juillet au showroom de Bagatelle, l’équipe de Happy Diabetic avait invité Georgina Ragaven, la présidente de We Empower, afin que cette dernière conseille le public présent sur le meilleur mode alimentaire à adopter quand on est diabétique. « La nourriture joue un rôle majeur dans notre vie. Nous pouvons être en meilleure santé rien qu’en modifiant notre façon de manger », explique-t-elle. Une bonne hygiène alimentaire s’apprend. C’est aussi pour cette raison que Georgina Ragaven a mis l’accent sur le fait que les parents doivent adopter les bons réflexes pour que leurs enfants s’habituent à une meilleure alimentation. « Il faut inclure plus de fruits et de légumes dans nos repas et diminuer autant que possible le fast-food et le snacking. Il existe plusieurs options saines pour bien manger », ajoute-t-elle.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer