Anou aprann viv avek diabet
AddictionMaladiesSlider

Grossesse & alcool : 5 questions pour comprendre le syndrome d’alcoolisation fœtale

Le syndrome d’alcoolisation fœtale est une anomalie congénitale liée à l’alcool. Elle est causée par l’alcool consommé par la mère pendant la grossesse. À l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation au Syndrome d’Alcoolisation Fœtale, observée le samedi 8 septembre, le Dr Siddick Maudarbocus de Les Mariannes Wellness Sanctuary explique les différents risques pour le bébé.

1. Qu’est-ce que le syndrome d’alcoolisme fœtal (SAF)?

Le syndrome d’alcoolisation fœtale survient lorsque la mère consomme de l’alcool pendant sa grossesse. Cela concerne les femmes ayant une dépendance à l’alcool (bière, vin et liqueur, entre autres), mais peut aussi impliquer celles qui ont consommé peu d’alcool.

« Pendant la grossesse, l’alcool consommé traverse le placenta, ce qui peut alors endommager les cellules du bébé qui sont en développement », explique le Dr Siddick Maudarbocus. Le cerveau de l’enfant est directement affecté et entraîne un ensemble de troubles chez le bébé dès la naissance.

2. Quelles sont les caractéristiques du SAF ?

Le SAF comprend un ensemble de troubles qui affecte à la fois le physique, le mental et le comportement de l’enfant. De plus, la plupart des enfants atteints du SAF ont un faciès particulier. En effet, l’enfant nait avec des malformations au visage, souvent au niveau du nez, des lèvres et des yeux. On retrouve aussi des complications au niveau de la croissance de l’enfant et peut aussi inclure des lésions permanentes.

3. Quelles sont les conséquences sur la santé du bébé ?

L’impact de l’alcool n’est pas le même sur tous les enfants atteints de SAF. Plusieurs facteurs sont à prendre en considération par rapport à l’étendue des anomalies congénitales. « Le niveau d’affectation va dépendre de la quantité d’alcool consommé, de la fréquence de cette consommation ainsi que l’absorption d’autres substances qui peuvent aggraver les conditions », précise le médecin.

4. Quels sont les troubles cognitifs et comportementaux ?

Parmi les troubles cognitifs et comportementaux, on retrouve souvent un handicap mental qui affecte l’apprentissage de l’enfant. « On note aussi un faible contrôle des émotions tout comme des troubles de la mémoire, de l’attention, mais aussi de raisonnement et de jugement », fait comprendre le Dr Siddick Maudarbocus.

Sur le plan physique, l’enfant est né avec une malformation de la tête. Pour ce qui est des problèmes neurologiques, l’enfant peut avoir un handicap au niveau de son habileté motrice suivie d’une perte auditive et des complications de vue.

5. Quels traitements pour le bébé ?

Les troubles du syndrome d’alcoolisation fœtale durent toute la vie selon le médecin. L’accompagnement et l’encadrement de l’enfant jouent un rôle essentiel pour une meilleure intégration dans la société. « Il est donc très important de pouvoir diagnostiquer les troubles le plus tôt possible afin de trouver les meilleures solutions, surtout quand il s’agit d’une déficience intellectuelle », souligne-t-il.

À Les Mariannes Wellness Sanctuary, un programme de réhabilitation est proposé aux futures mamans et cela avec une approche holistique. On inclut un programme antistress et un plan nutritionnel pour mieux accompagner la patiente à surmonter son addiction.

Mots clés

Articles Liés

Close